Claude Guéant confond "civilisations" avec régimes politiques et barbarie d'Etat, c'est du racisme.
Boulogne-Billancourt: un alto-séquanais dans l'équipe de campagne éducation de François Bayrou

Un élu Modem expulsé manu militari par le député-maire UMP de Puteaux

6018501288_43c9b29545J'ai été expulsé manu militari ce soir (jeudi 16 février 2012) du conseil municipal de Puteaux : le député-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud a demandé à la police municipale de me sortir de la salle du conseil. 5 policiers municipaux m'ont trainé de force ! C'est la première fois que je suis ainsi expulsé du conseil. Mon seul "tort", même si cela n'en est pas un, est d'avoir voulu évoquer en séance l'affaire du Canard enchaîné.
Le sujet était en effet à l'ordre du jour : Joëlle Ceccaldi-Raynaud demandait aux élus de voter une prise en charge de ses frais de justice dans le cadre d'une plainte pour diffamation déposée contre moi et leFigaro.fr.

Voici ci-dessous l'intervention que le maire de Puteaux a refusé d'entendre. Je n'ai pu en lire que les premières lignes, avant d'être soulevé par la PM et d'être jeté dehors ! Vous avez l'exclusivité du reste :

Madame le maire, vous nous soumettez une délibération qui vous permettra de vous faire rembourser, sur le budget de la ville, vos dépenses de justice suite à votre plainte dans l'affaire des Canards enchaînés mystérieusement disparus des kiosques à journaux de la commune.

Cette délibération, l'opposition Modem et EELV la rejette. Ce sont plusieurs milliers d'euros qui vont être soutirés du budget de la ville pour défendre le maire, alors que celui-ci accumule les affaires judiciaires.

Rappelons les éléments du dossier sur lequel vous sollicitez ce soir le soutien du conseil municipal :

Une instruction est ouverte depuis 2002 au palais de justice de Nanterre portant sur une possible corruption lors du renouvellement de la concession du chauffage urbain de La Défense.
Ce marché est attribué par un syndicat mixte présidé à l'époque par Charles Ceccaldi-Raynaud et aujourd'hui par Joëlle Ceccaldi-Raynaud. 15 millions d'euros de commissions occultes auraient été versés, affirme à la justice un intermédiaire luxembourgeois.

(C'EST A CE MOMENT QUE LE MAIRE ME COUPE MON MICRO ET ME DEMANDE DE ME TAIRE. JE CONTINUE MALGRÉ TOUT, SANS MICRO :)

La suite sur www.monputeaux.com

Commentaires