Cantonales 2011

De Puteaux à Boulogne-Billancourt avec Christophe Grébert.

Grébert canet 2   Sylvain Canet, Boulogne-Billancourt, comme de nombreux démocrates du 92, soutient Christophe Grébert.

Il publiait hier sur son blog une note et un appel à voter qui s'adresse à tous :

"Nous en sommes maintenant au second tour.

Je suis aux cotés de nos amis de Puteaux depuis plusieurs semaines. Mais cette fois, nous approchons du but : décider d'une autre façon de faire de la politique à Puteaux. Le népotisme et les petits arrangements entre amis (je devrais dire en famille !) ne sont pas de nos valeurs.

Être démocrate c'est prendre le pouvoir en citoyen. Être citoyen c'est considérer qu'il y a des sujets qui nous concernent et que nous nous devons de les prendre en charge. C'est partant de ce principe que la société civile s'engage en politique. C'est ainsi que nous sommes certains, comme Christophe Grébert, à nous être impliqués d'élection en élection en allant au devant des suffrages. D'engagements associatifs en...Lire la suite sur le blog de Sylvain Canet


Cantonales dans les Hauts-de-Seine : les candidats MoDem de La Défense signent une charte éthique

1218848507__mg_8827

Mercredi soir à Nanterre, à l'occasion de leur réunion publique de campagne, les candidats démocrates et radicaux sur les cantons de La Défense (Hauts-de-Seine) ont symboliquement signé la charte éthique des élus, en présence de Chantal Brault, présidente du Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine. Cette charte les engage à faire acte de présence, d'écoute, de transparence et de respect.

Téléchargez la CHARTE éthique des élus (pdf)

(photo : JMVignau)

via www.modem92.fr


Cantonales à La Défense (92) : réunion des candidats démocrates, mercredi 16 mars 2011

5450008381_61b52f0658_z Dans le cadre de la campagne pour les élections cantonales, les candidats démocrates et radicaux de La Défense vous invitent à une réunion publique, mercredi 16 mars à 20h30, à Nanterre, en présence de Chantal Brault, présidente du Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine et d'Alain Dolium, responsable des questions de développement et d'innovations économiques au sein du Mouvement Démocrate.

A cette occasion, ils signeront la Charte éthique des élus.

Les candidats MoDem :

- Pierre Creuzet et Nelly Ermacora sur Nanterre Sud-Ouest (pierre-creuzet.fr),
- David Morgant et Gina Bellon sur Nanterre Sud-Est,
- Patrick Bolli et Danielle Jacoviac sur Courbevoie,
- Christophe Grébert et Sylvie Cancelloni sur Puteaux (www.grebert.net),
- Christophe Conway et Renée Etienne sur La Garenne-Colombes (cantonales2011.conway.fr).

Et les candidats PRG soutenus par le MoDem, Mathias Bötsch et Ines Andreo, sur le canton de Rueil-Malmaison.

Salle Le Corbusier
Esplanade Charles de Gaulle (derrière la Grande Arche)
à 200 m de la sortie du RER Nanterre-Préfecture. Fléchage sur place.

via www.madefense.info


Cantonales 2011 : le MoDem soutient 8 candidats dans les Hauts-de-Seine

5450008381_61b52f0658_z A l'occasion des élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, le Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine apporte son soutien à 8 candidats.

- Le MoDem présente une équipe et un projet pour La Défense Seine Arche.

Des candidats démocrates sont présents dans les 5 cantons renouvelables du quartier d'affaires :

- Pierre Creuzet et Nelly Ermacora sur Nanterre Sud-Ouest (pierre-creuzet.fr),
- David Morgant et Gina Bellon sur Nanterre Sud-Est,
- Patrick Bolli et Danielle Jacoviac sur Courbevoie,
- Christophe Grébert et Sylvie Cancelloni sur Puteaux (www.grebert.net),
- et Christophe Conway et Renée Etienne sur La Garenne-Colombes.

Dans cette même partie des Hauts-de-Seine, le MoDem 92, dans le cadre d'un accord avec le PRG, soutient : Matthias Bötsch et Ines Andreo, candidats radicaux sur le canton de Rueil-Malmaison.

>>> Depuis plusieurs années, au sein de l'association MaDefense.info, les élus démocrates des villes de La Défense réfléchissent à un projet de développement harmonieux, équilibré et durable pour ce quartier de l'ouest parisien.
Opposés au plan technocratique de la société du Grand Paris, qui voudrait y concentrer le secteur de la Finance, les démocrates de La Défense défendent l'idée d'un bassin de vie, respectueux des habitants et des salariés.
Cela passe par la création d’une véritable intercommunalité de projet, qui associe les villes de Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, Courbevoie, Puteaux et La Garenne-Colombes.
Ces 6 communes, avec le département des Hauts-de-Seine et la région Ile-de-France, doivent être plus impliquées pour modeler, au plus près des préoccupations des populations, l'avenir économique et humain de La Défense Seine Arche, en veillant à préserver une vision d'ensemble de la boucle nord des Hauts-de-Seine.

- Le Modem92 apporte également son soutien à 2 candidats dans le sud du département :

- Laure Thibaut et Fabrice Borel-Mathurin à Bourg-la-Reine/Antony Nord (www.thibaut2011.fr),
- et Olivier Hosteins et Françoise Brisset-Vigneau à St-Cloud.

Leur implantation locale, leur mandat et leur connaissance du terrain font d'eux des candidats sérieux pour le nécessaire renouvellement du conseil général des Hauts-de-Seine.

(photo : JMVignau, flickr)


Cantonale 2011 à Puteaux : Vincent Franchi, candidat de l'UMP et de sa maman

Franchi-ceccaldiAprès Jean Sarkozy à l'EPAD, voici que l'UMP veut nous vendre Vincent Franchi au Conseil général des Hauts-de-Seine !

Pour l'élection cantonale de mars 2011 à Puteaux, l'UMP présente en effet comme candidat le fils du maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et le petit-fils du conseiller général sortant, Charles Ceccaldi-Raynaud.

Une filiation que Vincent Franchi ne revendique pas du tout sur son site de campagne : dans un petit encart, il est seulement écrit que "Joëlle Ceccaldi-Raynaud soutient Vincent Franchi", sans préciser que la première est la mère du second !

via www.monputeaux.com


Cantonale à Nanterre (Hauts-de-Seine) : le candidat MoDem Pierre Creuzet s'afffiche en grand

IMG_0261 A Nanterre, tout le monde parle de ça. Hier, les habitants ont découvert la permanence de campagne de Pierre Creuzet, candidat MoDem en mars prochain sur le canton sud-ouest. Située face au Marché, sur l'une des avenues les plus passantes -l'avenue Lénine-, cette permanence est surplombée d'une bâche géante de 8 mètres de long sur 3 mètres 50 ! On y découvre Pierre Creuzet et son slogan "Nanterre avant tout!".

Pierre Creuzet, Conseiller Municipal Centriste de Nanterre depuis l'âge de 21 ans, inaugurera cette permanence vendredi 28 janvier à 19h, en présence de Chantal Brault, 1ère adjointe de Sceaux et Présidente du MoDem 92, Mireille Gitton, adjointe au Maire de Clichy et Présidente du Parti Radical de Gauche, et le blogeur Christophe Grébert, Conseiller Municipal de Puteaux et Président de "Ma Défense".

Ce sera l'occasion pour Pierre Creuzet d'expliquer aux Nanterriens les raisons de son slogan "Nanterre avant tout!" : "Je veux que Nanterre devienne une priorité pour notre département. Car nous ne pouvons pas accepter que certains de nos quartiers soient totalement délaissés !".

IMG_0266


Voeux du MoDem et lancement des élections cantonales, vendredi 28 janvier, à Nanterre

28180329_2fc9952ac9A l’occasion des vœux et du lancement des élections cantonales de mars 2011, Pierre Creuzet, président du groupe « MoDem, PRG et Citoyens » au conseil municipal de Nanterre, et les élus du groupe, sont heureux de vous inviter à un apéritif convivial dans sa nouvelle permanence (au 39 avenue Lénine à Nanterre),

vendredi 28 janvier à partir de 19h.

En présence de :

Denis BADRÉ, Sénateur-maire des Hauts-de-Seine,

Chantal BRAULT, Présidente du MoDem 92

1ère adjointe au maire de SCEAUX,

Mireille GITTON, Présidente du PRG 92 - Adjointe au maire de Clichy - Conseillère régionale,

Christophe GREBERT, Conseiller municipal de PUTEAUX, Président de MaDefense,

Michel BOTTREAU, Président de Mieux Vivre A Nanterre,

David MORGANT, Candidat sur le canton Sud-Est, soutenu par le MoDem et le PRG

Et tous les candidats soutenus par le MoDem et le PRG des villes de La Défense.

via www.modem92.fr


Le parachutage : Lucile Schmid candidate Europe Ecologie à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)

Brev_u1 Pour les cantonales de mars 2011 dans les Hauts-de-Seine, Europe-Ecologie a investi, pour le canton Issy-Est, une conseillère municipale… de Vanves, écrit Okan Germiyan, militant MoDem d'Issy, sur son blog.

"En effet, Lucile Schmid, déjà candidate aux élections législatives de 2007, a annoncé sur son blog qu’elle était la candidate écologiste sur le canton Issy-Est, canton où je vis depuis 1991 et pour lequel je suis candidat. Voici les questions et les remarques qui me viennent à l’esprit suite à cette annonce..."

La suite sur le blog d'Okan Germiyan.


Cantonale 2011 : l'UMP investit le fils du maire de Puteaux (Hauts-de-Seine)

Franchi Les élections à Puteaux sont décidément une histoire de famille. L'UMP des Hauts-de-Seine vient en effet d'investir Vincent Franchi pour la cantonale qui aura lieu dans notre ville en mars 2011. Vincent Franchi est le fils du député-maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud, mais aussi le petit-fils de l'actuel conseiller général de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud.

Cela fait plusieurs années que Joëlle Ceccaldi-Raynaud pousse son fils sur le devant de la scène. Il est en photo chaque mois dans le journal municipal distribué à 22.000 exemplaires (photo ci-contre : extrait du sommaire du journal municipal "Puteaux infos" de septembre 2009). Sur l'année écoulée (entre octobre 2009 et septembre2010), pas moins de 56 photos de Vincent Franchi ont été publiées dans "Puteaux infos" ! Une véritable campagne de propagande au service de la carrière politique du jeune homme.

Sans diplôme, ni aucune expérience professionnelle, Vincent Franchi devient en 2005 assistant du sénateur des Hauts-de-Seine Jean-Pierre Fourcade. Celui-ci a été réélu au Sénat grâce notamment aux voix de grands électeurs de Puteaux. Joëlle Ceccaldi était 2e sur sa liste. "C'est un jeune qui a de la méthode", dit Jean-Pierre Fourcade de Vincent Franchi. L'assistant est donc chargé de trier le courrier du sénateur. C'est la seule activité qu'on lui connait.

La guerre de dynastie !

A Puteaux, Vincent est surtout à l'origine en 2003 du scandale qui a opposé sa mère à la police nationale : son fils ayant eu un PV pour s'être garé sur le trottoir, la députée avait débarqué furieuse au commissariat local pour exiger des explications ! Elle avait menacé les policiers, leur rappelant qu'elle était la suppléante du ministre de l'intérieur de l'époque... un certain Nicolas Sarkozy.

En 2008, Joëlle Ceccaldi met son fils en bonne position sur sa liste à l'élection municipale. Elle fait ainsi coup double : elle élimine son père contre lequel elle est en guerre et elle fait de son fils son adjoint chargé de la culture et de l'enseignement. Une délégation qui avait été la sienne lorsque son père était maire.

Charles Ceccaldi-Raynaud avait aussi fait élire sa fille au conseil général des Hauts-de-Seine en 1989. Elle obtiendra même une vice-présidence à la jeunesse sous la présidence de Charles Pasqua. Joëlle Ceccaldi aimerait que son fils suive le même chemin... et pourquoi pas lui succède à la mairie en 2014.

Mais une chose coince encore : le grand père, Charles Ceccaldi-Raynaud, fait savoir qu'il ne veut pas de Vincent au conseil général. A 85 ans, le papy menace de présenter une contre-candidature indépendante à droite, voire de se représenter lui-même !

La guerre des Ceccaldi continuera donc en mars prochain dans le canton de Puteaux.

(photo : extrait du sommaire du journal municipal "Puteaux infos" de septembre 2009)