Droite

L'UMP de Puteaux dénonce l'ouverture de Nicolas Sarkozy

Logo_umpDélirant ! L'UMP de Puteaux (Hauts-de-Seine) dénonce la politique d'ouverture pratiquée par Nicolas Sarkozy, accusant un de ses militants de m'apporter son soutien pour l'élection municipale de mars 2008. Quelle horreur ! Voici ce texte qui ressemble à une lettre anonyme de dénonciation :

"LETTRE OUVERTE AUX MILITANTS DE l'UMP et des SYMPHATISANTS (de Puteaux)

Le genre humain est ainsi, quelque soit sa position sociale, le pouvoir ou pseudo pouvoir fascine, attire même si on doit se brûler les ailes sous les feux des projecteurs , je connais personnellement des personnes qui changent d'idées comme de chemises , tout en étant militant inscrit à l'UMP, on passe facilement d'un leader à un autre leader sans se soucier de la famille politique à laquelle on est censé appartenir.

Nicolas SARKOZY , malgrè les nouveaux statuts de l'UMP est et restera le fédérateur de notre mouvement, lui seul a eu la capacité de convaincre, de véhiculer des idées nouvelles et fortes, qui on fait que notre mouvement est devenu le 1er parti de France avec 400 000 adhérents .

Nicolas SARKOZY est et restera dans l'histoire politique de notre pays, le candidat de la rupture et de l'ouverture.
le Président qui va directement à la rencontre des Français, sans s'enfermer dans la bulle du pouvoir, bulle dans laquelle on est imperméable aux attentes du peuple .

il a su magistralement faire appel à des gens de qualité dont les compétences sont reconnues par tous , il a fait en sorte qu'ils oeuvrent ensemble dans le même sens dans l'intérêt de la France .

il apparaît logique que les personnes issues de la majorité présidentielle fassent appel à des gens de sensibilité et d'idéologie différente dans la mesure ou elles peuvent être une valeur ajoutée pour le devenir d'une Ville , d'un département ou d'une Région, par contre il est illogique, voire anormal , que des militants UMP quittent le navire pour rejoindre Christophe GREBERT qui se veut être lui aussi candidat de l'ouverture, cette prise de position d'une militante UMP est inadmissible et contraire à toute éthique, dans ce cas là, on annonce haut et fort sa décision et on ne renouvelle pas son adhésion au mouvement, de plus, si on est honnête intellectuellement on démissionne également des commissions ultra sensibles auxquelles nous appartenons puisque l'on combat sur le plan politique JCR;

Cette dame D..... qui se reconnaîtra sans doute, n'a pas sa place au sein de notre mouvement , elle la a langue bien pendue, elle véhicule également des fausses informations ou des informations tronquées ( qui ressemble s'assemble) ,à des personnes qui ont pignon sur rue au sein de nos intances , ce qui est un comble pour cette personne qui comme une girouette réagit suivant le vent qu'elle considère à tort ou a raison comme favorable.

Je demande aux militants UMP de ne pas mordre à l'ameçon, même si on vous fait miroiter une place favorable sur la liste de notre candidat " electon libre" CG, ne vous laissez pas influencer par cette vieille dame à qui on donnerait le bon dieu sans confession, si vous le faites "ayez l'honnêteté de démissionner de notre Mouvement,
mais surtout , n'essayez pas de jouer sur plusieurs tableaux à la fois, on perd toute crédibilité et vos "amis" vous tourneront le dos définitivement.

On ne quitte pas le navire UMP pour une barque sans nom conduite par un capitaine qui ne doit son nom qu'aux tempêtes médiatiques qu'il a déclenché volontairement,

Nous combattrons jusqu'au bout afin que le Commandant Joelle CECCALDI-RAYNAUD , nommée par le navire amiral UMP, arrive à bon port avec une belle marge de manoeuvre pour conduire à nouveau notre Ville sur les voies du succès, du beau, et du renouveau pour le bien être de tous ses habitants".

Il a fumé quoi le mec qui a écrit ça ?


Homophobie : l'UMP devrait confirmer aujourd'hui la candidature de Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans les Hauts-de-Seine

42391316_e87703bea0Un article publié ce matin dans Le Parisien des Hauts-de-Seine confirme l'investiture de Joëlle Ceccaldi-Raynaud pour les législatives :

"Après avoir fait planer le doute pendant de longues semaines, l'UMP devrait finalement officialiser aujourd'hui le nom du candidat appelé à remplacer Nicolas Sarkozy dans la 6e circonscription (Neuilly-Puteaux). Selon nos informations, la maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi, devrait être investie. Le maire adjoint UMP de Neuilly, Arnaud Teulé, déjà pressenti pour le futur siège de conseiller général de Neuilly, pourrait être son suppléant".

Je rappelle donc que Joëlle Ceccaldi-Raynaud vient d'être condamnée pour diffamation après avoir insinué qu'un militant socialiste homosexuel avait des "penchants pédophiles". Chercher à associer homosexualité et pédophilie est l'attaque homophobe la plus répandue. L'UMP s'apprête donc à présenter un candidat homophobe dans la circonscription de Nicolas Sarkozy ! Celui-ci a souhaité durant sa campagne "renouer avec la morale" en politique. Ca commence très mal !

Mon communiqué d'alerte a été repris par le magazine gay Illico, ainsi que par l'association ACT UP.

Christophe Grébert

(photo : Nicolas Sarkozy et Joëlle Ceccaldi-Raynaud)


Législatives 2007 : L'UMP s'apprête à investir un candidat condamné pour diffamation homophobe dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine

Voici un texte que je vous propose de signer :

1355L'UMP s'apprête à investir Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux et députée sortante, dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine (Puteaux-Neuilly-sur-Seine), celle de Nicolas Sarkozy.

Or, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a été condamnée pour diffamation le 5 septembre 2006 par le tribunal correctionnel de Nanterre (jugement confirmé par la cour d'appel de Versailles le 26 avril 2007) pour avoir insinué qu'un militant socialiste homosexuel avait des "penchants pédophiles". Cette rumeur contre Christophe Grébert, auteur du blog www.monputeaux.com, a été lancée dans un contexte d'attaques homophobes répétées contre ce blogueur, militant d'opposition.

L'annonce par l'UMP de la candidature de Joëlle Ceccaldi-Raynaud sera de plus faite la semaine de la Journée mondiale de lutte contre l'Homophobie (jeudi 17 mai).

Nous demandons à l'UMP de renoncer à cette investiture.

Contact : Christophe Grébert 06-10-14-88-20


Dans les Hauts-de-Seine, l'UDF reste aux ordres de l'UMP

Lu ce matin dans le Parisien des Hauts-de-Seine :

"Vendredi, le groupe UDF du conseil général annonçait qu'il appelait « à l'unanimité » à voter au second tour pour le candidat UMP. Samedi, le conseiller général et maire UDF de Montrouge, Jean-Loup Metton, proche de De Robien, a expliqué sa décision dans un courrier adressé à ses administrés : il dit avoir fait son choix au regard des « deux projets de société différents » proposés par Royal et Sarkozy. Délégué départemental de l'UDF et conseiller régional, Antoine Dupin annonce pour sa part qu'il ne votera pas pour Ségolène Royal. Le sénateur-maire de Ville-d'Avray Denis Badré, fervent soutien de Bayrou au premier tour, glissera un bulletin Sarkozy dans l'urne".

Ainsi donc les électeurs de François Bayrou du 1er tour, qui espèrent en la création d'un nouvel espace politique central, doivent savoir que sur le terrain les élus UDF ne sont peut-être pas dans les mêmes dispositions. C'est bien dommage !

Ce sera donc aux militants du futur "Parti Démocrate" de prendre les choses en main...


Législative 2007 sur Puteaux-Neuilly : "Le siège de Nicolas Sarkozy très convoité" (Le Parisien)

Parisien23mars07Le Parisien des Hauts-de-Seine publie un article sur la candidature UMP pour la législative de juin sur la circonscription de Puteaux-Neuilly, celle de Nicolas Sarkozy et de Joëlle Ceccaldi. L'UMP n'a pas encore désigné de candidat. En cas de défaite à la présidentielle, Nicolas Sarkozy pourrait se donner la possibilité de récupérer son siège de parlementaire. Mais si au contaire il décidait de prendre une retraite politique temporaire, ou bien sur, s'il accédait à l'Elysée, le siège serait libre pour un autre. Et quel siège ! La 6e circonscription des Hauts-de-Seine est de platine pour la droite : lors de la dernière législative en 2005, les électeurs de Neuilly ont voté à plus de 83% pour Nicolas Sarkozy (!), contre seulement 55% à Puteaux.
D'après Le Parisien, Roger Karoutchi "dément catégoriquement" être sur les rangs. Le sénateur UMP vise Nanterre. Arnaud Teullé, jeune maire adjoint de Neuilly, est une possibilité, mais "certains le jugent pas assez mûr pour la fonction", écrit le journal. Le Parisien cite également Philippe Juvin, maire et conseiller général de La Garenne-Colombes. "Mais ce genre de transfert à la dernière minute est très compliqué", estime un parlementaire des Hauts-de-Seine cité par quotidien des Hauts-de-Seine. Reste "le cas Ceccaldi" :

"(..) Depuis la nomination de Nicolas Sarkozy place Beauvau, c'est en effet sa suppléante Joëlle Ceccaldi qui siège à l'Assemblée. « Ce serait une candidate sérieuse et légitime », estime un adjoint au maire de Neuilly. « Le problème est que la famille Ceccaldi ne fait pas franchement rêver les Neuilléens, persifle un élu de la ville. En revanche, si elle acceptait de rester suppléante, elle aurait sans doute un franc soutien de l'UMP aux prochaines municipales à Puteaux. » (..)

A Suresnes et pour la Présidentielle, CAP21 : on s'y perd !


Corinne Lepage jette l'éponge et rejoint François Bayrou

PARIS, 10 mars 2007 (AFP)

- "L'ancienne ministre de l'Environnement Corinne Lepage a décidé d'abandonner la course à la présidentielle, et rejoint le candidat UDF François Bayrou".

C'est par cette dépêche que nous avons appris ce matin le ralliement de la présidente de Cap21 à un des candidats de la "droite classique" ...

C'est tout sauf une surprise, puisque cette dame avait déjà été candidate sous les couleurs de l'UDF, elle était même la tête de liste de ce parti pour le département de Paris lors des Elections Régionales de 2004.

Le doute n'est donc plus permis, Cap21 n'est pas un parti indépendant, tout juste une force d'appoint de la droite.

Mais alors, qu'en est-il à Suresnes ???

Tout d'abord, un bref rappel de l'histoire locale :

Cap21 n'a jamais été présent lors d'élections municipales dans notre ville, ni en liste autonome ni au sein d'une liste de droite ...

Mais pour que nous arrivions à deux élus de cette formation en cours de mandat, il a bien fallu ...

-Qu'une conseillère municipale, d'abord élue Verte sur une liste de Gauche, s'aperçoive enfin (quelle clairvoyance !!) que Les Verts, c'est bien un parti de Gauche, et qu'elle rejoigne alors la droite, sa vraie famille, à travers ce parti... Je ne résiste pas au plaisir d'emprunter à ce militant PS la phrase qu'il a eue à l'époque : "Quand même, la transplantation d'un coeur de gauche à droite, pour une cardiologue, c'est une performance !"

-Et qu'un élu, siégeant sur une liste prétenduement "d'union locale", aux côtés d'un élu ump, fasse son "coming out" sur son appartenance à ce mouvement à la veille des élections régionales de 2004.

Nous avons donc actuellement deux élus qui appartiennent à la même formation de droite, mais ne siègent ni au sein de la majorité de la "droite plurielle" de cette ville ... NI MÊME ENSEMBLE !!!

Mais leur mésentente et le silence assourdissant de leurs non-discussions vont bien au delà de la simple anecdote sur leurs visions différentes de la protection de l'environnement (l'une sillonne la ville de Suresnes en 4X4, l'autre roule en tondeuse à gazon, ...oups, pardon, en quad ...) :

-Pour les élections législatives du mois de juin 2007, l'une a d'ores et déjà rejoint le comité de soutien et de campagne du candidat ump, par ailleurs maire de notre ville (Volonté de tenter de se recycler pour les prochaines échéances municipales et garder sa place de conseillère municipale à tout prix ?), ... alors même que son "collègue" ... s'est déclaré candidat de Cap21 pour cette même élection !

-Pour les élections présidentielles, l'une annonçait bien avant le retrait de la candidate de son parti qu'elle voterait "utile dès le premier tour" (comprenez ... ump, elle le dit très clairement !), ... mais que va faire son collègue ???? Si vous le croisez en ville (ce qui n'est pas facile, tant il est peu présent à Suresnes ...), merci de lui demander !!!

Décidément, il est bien difficile de garder son cap quand on veut suivre la ligne politique de ce parti !



Jacques Kossowski et la peine de mort: un nouveau rebondissement ?

Jacques Kossowski, député-maire de Courbevoie, a longtemps été un partisan du rétablissement de la peine de mort. Il a ainsi été l'un des signataires de la proposition de loi du 8 avril 2004 qui demandait le rétablissement de la peine capitale pour les actes de terrorisme. Voir le texte sur le site de l'Assemblée Nationale
Jacques Chirac a voulu marquer la fin de son mandat en inscrivant dans la constitution l'abrogation de la peine de mort. Alors que les mêmes députés qui s'étaient trouvés aux côtés de J. Kossowski déposaient des amendements qui auraient empêché que cette abrogation soit inscrite dans la constitution, Jacques Kossowski a voté le projet de loi sans réserves.
Les sections socialistes de Courbevoie, Bois-Colombes et La Garenne-Colombes se félicitent que Jacques Kossowski cesse enfin de demander le rétablissement de la peine de mort. Elles espèrent qu'il saura resister à la pression de ses anciens amis et qu'il ne changera pas (à nouveau) d'opinion lors du vote solennel du Parlement, réuni en Congrès à Versailles le 19 février prochain.


UDF Hauts-de-Seine : André Santini va-t-il rallier Nicolas Sarkozy ?

Selon Le Parisien, "Santini s’éloigne de Bayrou". Le journal, dans son édition nationale, affirme que "Nicolas Sarkozy a fait mercredi une visite remarquée à Issy-les-Moulineaux pour assister aux voeux du maire de la ville et député UDF, André Santini". "Cela annonce-t-il le ralliement de Santini et d'autres élus des Hauts-de-Seine au président de l'UMP ?", s'interroge Le Parisien, qui évoque "la résurrection du petit Parti social-démocrate (PSD) dont Santini fut naguère le président. Le PSD, qui s"était fondu dans Force démocrate, n"est plus aujourd'hui une composante de l'UDF. Cela faciliterait le détachement en douceur de la fusée et donnerait à ses membres la liberté de choisir entre Bayrou ou Sarkozy".


Courbevoie: l'adjointe au maire s'oppose (sans succès) à une distribution de tracts.

Nous avions parlé il y a quelques semaines de la fermeture du centre de santé de la Nouvelle Etoile à Courbevoie, en pointant la responsabilité de l'équipe municipale. En effet d'après les personnels l'équipe municipale n'aurait pas suffisament soutenu le centre de santé, entrainant ainsi sa fermeture.

L'equipe municipale menée par J. Kossowski peine à assumer la responsabilité de cette fermeture, et tente d'empécher les Courbevoisiens d'en être informés.

Samedi 9 décembre deux militants socialistes ont distribué des tracts contre la fermeture de la Nouvelle Etoile. Ils ont été distribués aux courbevoisiens qui se rendaient au repas des anciens, au stade municipal, soit juste en face de "la Nouvelle Etoile."

Au bout de 20 mn de distribution une adjointe au maire est venue vers ces deux militants en les assurant qu'ils n'avaient pas le droit de distribuer à cet endroit. Elle a alors mobilisé deux agents de la police municipale pour demander aux militants de s'écarter. S'estimant dans leur bon droit car situés sur la voie publique et n’empêchant pas les personnes âgées d’accéder au stade, ils ont refusé de se déplacer. Une voiture de la police nationale a donc été appelée, avec trois agents à qui les militants ont exposé la situation. Jugeant sans doute qu’aucune infraction n’avait été commise, ils sont simplement restés présents. Le commissaire de police est alors arrivé, sûrement pour participer au Téléthon qui se déroulait au même endroit. Il a écouté la version des protagonistes, sans intervenir.

Résumons la situation: les deux militants socialistes armés de leur seuls tracts ont été accompagnés dans leur distribution (par ordre d'entrée en scène) : l'époux d'une adjointe, Conseillère Générale, l'adjointe et Conseillère générale, deux policiers municipaux, trois gardiens de la paix de la Police Nationale, le Premier adjoint puis pour une séquence plus brève le Commissaire de Police (en tenue N°1) et une des responsables de la Police municipale (également en grande tenue). Soit à un moment 10 accompagnateurs pour 2 militants.

Il semble que la divulgation des responsabilités de la mairie dans la fermeture du centre de santé de la Nouvelle Etoile provoque une crispation certaine parmi les élus de Courbevoie.


L'UMP organise son premier Forum à Puteaux (La Défense)... sur la liberté !

42391316_e87703bea0_1
C'est dans les Hauts-de-Seine, à Puteaux-La Défense, sur les terres de Nicolas Sarkozy, mais surtout de sa suppléante Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire de Puteaux, que l'UMP organise samedi (9 décembre), son premier "Forum" en vue de la présidentielle 2007. La réunion aura lieu entre 17h et 19h dans la grande salle du CNIT. Ce premier forum sera consacré à la liberté. Un thème vraiment bien choisi pour Puteaux, où la députée-maire UMP et son père, Charles Ceccaldi, conseiller général UMP de Puteaux, tentent sans relâche depuis 5 ans de faire fermer MonPuteaux.com, allant jusqu'à utiliser des méthodes extrêmes et en multipliant les procès contre un "citoyen qui a décidé de l'ouvrir".

Pour en savoir plus sur cette réunion de l'UMP, lire l'article publié sur le site de l'Express

(photo : Nicolas Sarkozy, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Charles Ceccaldi-Raynaud)