Gennevilliers

Une réunion contre les violences faites aux femmes, le samedi 14 avril à Gennevilliers

Une conférence-débat pour "UNE LOI-CADRE CONTRE LES VIOLENCES A L'EGARD DES FEMMES" aura lieu le samedi 14 avril 2007 de 15H à 18H à L'ESPACE GRESILLONS, rue François Kovac 92230 Gennevilliers (au fond de la rue près de la poste).

Une femme sur 10 est victime de violences conjugales
Une femme meurt tous les trois jours en France sous les coups de son compagnon
48.000 femmes violées chaque année en France selon l'enquête menée par l'ENVEFF et seulement 8 % d'entre elles osent porter plainte
13 % des femmes subissent des agressions verbales dans l'espace public et 9 % au travail
11 % des femmes ont été victimes d'agressions sexuelles au cours de leur vie
Des femmes sont victimes de violences à leur travail
Des femmes sont victimes de mariages forcés, de mutilations sexuelles et diverses formes d'esclavage (prostitution)
Les violences à l'égard des femmes ne doivent plus être tolérées par la société et les solutions doivent devenir une urgence nationale.
Le CNDF (Collectif National Droits des Femmes) a travaillé pendant 3 ans sur une loi-cadre que nous voulons vous présenter.

Signataires :
ASNIERES COMMUNE VIVANTE : Françoise CLAIREAUX
CNDF(Collectif National Droit des Femmes)
ATTAC groupe de proximité Asnières Bois-Colombes Clichy Gennevillliers Levallois Villeneuve La Garenne


Rififi au Syndicat des eaux de la Presqu'île de Gennevilliers

Implantation_se On apprend, dans le blog de Philippe LACROIX, le projet de prolonger de sept ans l'actuel contrat de gestion de l'eau potable dans les dix communes relevant du Syndicat des Eaux de la Presqu'îl de Gennevilliers (voir la carte, ci-contre). Le titulaire de ce contrat est la société Eau et Force, filiale de la Lyonnaise des Eaux.

Les élus socialistes et communistes des communes de Nanterre et Gennevilliers s'y opposent. La présidence du Syndicat est mise en difficulté, du fait de la précipitation dans laquelle elle a engagé ce projet.

Alors que partout en France, de nombreux élus de tous les bords s'interrogent sur le mode de gestion de la distribution de l'eau qui soit le plus favorable pour les usagers, par la prolongation de la durée (un tiers en plus), la mise en débat public serait indument repousée.

Les représentants des villes de Nanterre et de Gennevilliers demandent à ce que le syndicat intercommunal s’engage à :

  • respecter l’obligation de transparence et d’information dûe aux élus pour leur permettre d’adopter les décisions qui leurs sont soumises en parfaite connaissance de cause ;
  • faire jouer le jeu de la concurrence ;
  • mettre à l’étude, conduite par un comité pluraliste ad hoc, des hypothèses de gestion déléguée ou en régie de la distribution de l’eau, à l’issue du contrat d’affermage actuel, garante de l’intérêt général et de celui des usagers ;
  • renoncer à prolonger exagérément, par voie d’avenant, sans base légale, le contrat initial de délégation de service public avec la société Eau et Force.

Semaine anti-coloniale dans les Hauts-de-Seine

1184Dans le cadre de la 1ère semaine anti-coloniale, plusieurs manifestations seront organisées dans les Hauts-de-Seine :

Dimanche 18 février à 11h30 : Inauguration de la station de métro "17 Octobre 1961" à Gennevilliers Rendez vous au niveau du carrefour des rues Robert Dupont, Émile Zola et du boulevard Pierre de Coubertin.

Du vendredi 23 février au samedi 24 mars : Exposition "Couleurs et Sonorités d’Afrique". Vernissage, avec le concert "Sanzas !" des artistes du collectif Lézards Noirs le vendredi 23 février à 18h30 -
Lieu : médiathèque de Meudon, place centrale à Meudon-la forêt (92)

Vendredi 23 février à 20h : "Marianne et les colonies", rencontre/débat organisé par l’UNADE avec Gilles Manceron et Moustapha Gueye. Espace des Gresillons, 30 rue François Kovac à Gennevilliers (92)

Samedi 24 février à 15h : Défilé de mode solidaire. Serge Jallan a décidé de créer sa propre marque, et son style de vêtements. Cet événement sera donc également le lancement de sa griffe "Maloya".
Lieu : Salle des Fêtes, Stade municipal de Courbevoie.


Gennevilliers : Bernard Sobel quitte son théâtre (PhilippeSarre.com)

Dscf0136Mardi soir a eu lieu à Gennevilliers une réception pour le départ de Bernard Sobel. Une grande page du théâtre va se tourner dans les Hauts-de-Seine : Bernard Sobel, 70 ans, directeur et fondateur du Centre dramatique national de Gennevilliers, quitte cette institution. Il espère que l'outil qu'il a créé sera sauvegardé.
C'est en 1963 que Bernard Sobel a installé une troupe amateur à Gennevilliers. Bientôt, il reçoit l'aide de la municipalité. Puis au début des années 70, le ministère de la Culture reconnaît l'existence de ce lieu de création en participant progressivement à son financement comme "compagnie hors commission". Enfin, en 1982, le théâtre de Gennevilliers obtient le statut de Centre Dramatique National. Bernard Sobel a signé sur la scène de Gennevilliers une cinquantaine de spectacles dont une trentaine de créations, révélant souvent des auteurs peu connus en France.
Depuis le premier janvier Pascal Rambert a pris la direction du théâtre.

LU SUR LE BLOG DE PHILIPPE SARRE


Présidentielle 2007 : Patrice Leclerc (PC, Gennevilliers) ne soutiendra pas Marie-George Buffet

PatriceLe conseiller général communiste des Hauts-de-Seine, Patrice Leclerc, annonce sur son blog qu'il ne parrainera pas Marie-George Buffet pour l'élection présidentielle et qu'il arrête de cotiser au PCF. Dans un courrier à la direction du Parti, l'élu de Gennevilliers s'explique :

"(..) Le PCF fait, non pas une erreur, mais une faute politique grave en rompant avec le processus de construction d’une nouvelle offre politique aux élections présidentielles avec une candidature unitaire antilibérale. Cette nouvelle offre aurait permis de créer une dynamique électorale crédible permettant de sortir du bipartisme, du choix entre social libéralisme et libéral populisme. Elle aurait permis de redonner espoir à toutes ces électrices et ces électeurs qui cherchent à avoir un vote utile (..)".

LA SUITE SUR LE BLOG DE PATRICE LECLERC


Gennevilliers : réunion-débat contre les expulsions de sans-papiers

NON AUX EXPULSIONS ! REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS !

REUNION PUBLIQUE-DEBAT
Mercredi 6 décembre à 20h30
Espace Grésillons Gennevilliers

- Projection du documentaire "Traversée Clandestine" de Grégoire Deniau

Des immigrés, tout le monde en parle. Surtout des clandestins. Quels visages portent ces hommes et femmes qui alimentent mythes et fantasmes dans le microcosme politique et dans la population française ? Comment arrivent-ils à passer les murs de la forteresse Europe pourtant imprenable ? Mais, surtout, quel est leur itinéraire ? Grégoire Deniau, grand reporter à France 2 et Olivier Jobard, photographe, sont partis à la rencontre de ces clandestins, héros malgré eux d'une tragédie dont ils ne mesurent pas toujours l'ampleur. Ils en ont tiré l'excellente "Traversée Clandestine", film documentaire aux multiples récompenses, dont le prix Albert Londres 2005.

- Témoignages de militants du Réseau Education Sans Frontières, du Collectif Sans Papiers 92 et de sans papiers

A l’appel des collectifs de soutien aux sans papiers de Gennevilliers et d’Asnières.

Lire la suite "Gennevilliers : réunion-débat contre les expulsions de sans-papiers" »


Festival "Rumeurs urbaines" dans la boucle nord de la Seine

Mnf_xl_rumeursLe festival "Rumeurs Urbaines" a été créé en 2000 pour célébrer les arts de la parole, en invitant chaque année une ville étrangère.
Cette année, c'est la très francophone Montréal qui offrira ses contes, ses récits, ses musiques et son théâtre du 6 au 21 octobre à la Boucle Nord de la Seine, dans les villes partenaires : Asnières-sur-Seine, Argenteuil, Clichy-la-Garenne, Colombes, Gennevilliers, Nanterre et Villeneuve-la-Garenne.

Journée d'ouverture le 6 octobre à la Maison du développement culturel de Gennevilliers avec Remue-Méninges Urbain (table ronde) à 17h et Contes urbains (spectacle) à 20h30

Tout le programme sur le site du festival


Opération pré-rentrée dans plusieurs établissements des Hauts-de-Seine

Dix établissements scolaires du département rouvrent leurs portes dès cette semaine et jusqu'au 30 août pour permettre aux élèves volontaires de préparer leur rentrée en révisant les bases du programme de l'an dernier :
collèges Romain-Rolland et Joliot-Curie à Bagneux, collèges Jean Jaurès et Jean Macé à Clichy, collège Moulin Joly à Colombes, collège Louis Pasteur et lycée Galilée à Gennevilliers, collège Jean Moulin à Meudon, collèges Evariste Gallois et Joliot Curie à Nanterre.

Rentrée officielle : le lundi 4 septembre pour les élèves et le 1er septembre pour les enseignants.


Le saturnisme un risque présent. L'exemple dans 7 communes des Hauts-de-Seine

Médecins du Monde a engagé depuis janvier 2003 une action de dépistage et de lutte contre le saturnisme infantile dans les communes de la boucle nord des Hauts-de-Seine. Cette campagne a porté sur 542 immeubles. Le nombre d'action de dépistage a doublé depuis lors.

Les résultats obtenus montrent qu'une action est possible et qu'un tel enjeu de santé publique mérite que l'on se dote des moyens indispensables pour parvenir à un dépistage exhaustif et une éradication rapide de ce risque.

Communes

Taux de dépistage

Nombre d’enfants dépistés / Total d’examens

Bois-Colombes

0.9 %

Clichy

2.7 %

Colombes

0.7 %

Gennevilliers

4.3 %

La Garenne-Colombes

1.3 %

Nanterre

0.4 %

Villeneuve-la-Garenne

1.3 %

Ensemble territoire

1.5 %

Connaissant le parc de logements anciens, de nombreuses communes du département doivent être dans des taux similaires, voire supérieurs. On peut penser, par exemple à des communes commes Puteaux ou Suresnes. Il y aurait urgence à ce que les dépistages soient étendus.


Gennevilliers : suppression d'un poste à La Poste des Grésillons

La direction de la Poste aurait annoncé à ses salariés la suppression d’un poste de guichetier à partir du mois de juin au bureau des Grésillons de Gennevillliers, dans le nord des Hauts-de-Seine.

Patrice Leclerc, conseiller général communiste de Gennevilliers, a écrit au Directeur départemental de la Poste pour lui faire part de sa stupéfaction :

"Chacun connaît l’importance de la présence de services publics de proximité pour le développement harmonieux de nos cités (..) Cette décision ne serait pas compréhensible pour la qualité même des services rendus par la Poste qui en supprimant un guichet va détériorer un service qui aujourd’hui est déjà limite en terme de durée d’attente. Cette décision serait inacceptable au moment où selon le journal Le Figaro La Poste va faire état d'un bénéfice en hausse de 49% pour l'année 2005 à 557 millions d'euros".

Une réunion publique aura lieu le mardi 23 mai à 18 heures à l'Espace des Grésillons.