Grand Paris

Patrick Ollier en route pour prendre la tête du Grand Paris

TRPar7439147

Le député-maire LR de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) est bien parti pour devenir le premier président de la Métropole du Grand Paris. Patrick Ollier est en effet le seul candidat désormais en lice.

Philippe Laurent, le maire de Sceaux, a en effet annoncé son retrait de la course, comme André Santini, maire d'Issy-les-Moulineaux.

L'élection du président aura lieu ce vendredi, lors de l’installation du « conseil métropolitain » qui compte 209 élus. Un accord a été conclu entre la droite et la gauche qui donne la première vice-présidence à la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, précise le site LES ECHOS.

Compagnon de Michèle Alliot-Marie, Patrick Ollier s'est surtout fait remarquer ces dernières années pour son hostilité farouche au mariage homosexuel. En première ligne dans les manifestations de la Manif Pour Tous, il avait tenu des propos très durs contre cette réforme, accusant les socialistes de mettre la France en danger. Ce qui s'est révélé très exagéré, comme ses 22 interventions sur le sujet devant l'Assemblée Nationale.


Grand Paris : Patrick Balkany et Joëlle Ceccaldi ont été élus vice-présidents du territoire Paris Ouest La Défense

CYstmpSWsAEyUvw

Sans surprise, lors de la réunion inaugurale du nouveau territoire du Grand Paris regroupant les communes de la Défense, Jacques Kossowski, député-maire de Courbevoie, a été élu président pour 2 ans.

Il aura notamment pour vice-présidents Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux, et Patrick Balkany, député-maire de Levallois. La première sera responsable des commandes publiques et le second de l'assainissement. Des sujets qu'ils connaissent parfaitement bien !

Pour info, voici la "Charte de gouvernance" du territoire : Charte de gouvernance (pdf)


Signez la pétition pour la création du territoire de la Grande Défense, dans le cadre du Grand Paris

FoLMEgFlnmYBUMp-580x326-noPadDans la cadre du Grand Paris, le département des Hauts-de-Seine et les intercommunalités vont disparaitre en 2016. Ils seront remplacés par des "territoires" d'au moins 300.000 habitants.

A Puteaux et Courbevoie, les maires UMP veulent créer un territoire rassemblant uniquement des communes UMP : Ils veulent nous associer avec Asnières, Colombes, Levallois et Argenteuil, qui cumulent plus d'un milliard d'euros de dettes...

Outre le danger financier et l'incohérence territoriale que ce projet génène (ci-contre en ROUGE), il aura pour conséquence de couper le quartier de la Défense en 2 !

Soucieux uniquement de l'intérêt général, les élus de l'opposition PS, EELV, Modem et citoyens de Puteaux-Courbevoie, unis et rassemblés au sein du groupe "Pour la Grande Défense", lancent une pétition pour réclamer la constitution d'un territoire cohérent autour de la Défense : Puteaux, Courbevoie, Neuilly, Nanterre, Suresnes, Rueil et La Garenne-Colombes (ci-contre en VERT).

A noter que le maire UDI de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin est aussi favorable à ce territoire.

SIGNEZ LA PETITION POUR LA CRÉATION DU TERRITOIRE DE LA GRANDE DÉFENSE


Métropole de Paris : pour la création d'un territoire de la Grande Défense (Hauts-de-Seine)

6a00e55230e799883401b8d0a791b0970cLes élus PS, EELV, Modem et citoyens de Courbevoie et Puteaux distribuent ce week-end une lettre ouverte. Dans le cadre de la refonte territoriale du Grand Paris, Ils proposent la création d'un "territoire de la Grande Défense", rassemblant les 7 communes autour du quartier d’affaires : Courbevoie, Puteaux, Nanterre, La Garenne-Colombes, Neuilly, Suresnes et Rueil-Malmaison.

En effet, autour de la Défense, ces 7 communes composent un territoire attractif à forte croissance démographique. Près de 4 habitants sur 10 y effectuent leurs déplacements domicile-travail et de grands chantiers d’évolution des modes de transport sont déjà en cours.

Les élus de l'opposition de Puteaux et Courbevoie, réunis au sein du groupe "Pour la Grande Défense", dénoncent fermement les manœuvres en catimini de la majorité UMP de l'intercommunalité "Seine Défense" qui œuvre à des rapprochements incompréhensibles : Joëlle Ceccaldi et Eric Césari cherchent à construire un agglomérat disparate et sans logique avec des communes du Nord du 92 : Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, Colombes, Levallois-Perret.. ainsi qu’avec Argenteuil, commune du Val d'Oise ! Quel est le seul lien commun entre ces différentes communes : elles sont toutes UMP et associent des noms bien connus du Sarkozysme des Hauts-de-Seine : Patrick Balkany, Eric Césari, Joëlle Ceccaldi, Manuel Aeschlimann... 

En excluant Nanterre, Suresnes, Neuilly, Rueil-Malmaison et La Garenne-Colombes, ce regroupement de communes UMP reviendrait à séparer la Défense en 2 territoires distincts. Cela va à l'encontre de l'intérêt des habitants notamment en termes d'aménagement urbain et de transports. Ce choix n'est motivé que par des intérêts politiciens sans vision et sans envergure. 

A l’inverse, le groupe "Pour La Grande Défense" choisit la transparence et le dialogue avec les habitants.

Téléchargez la Lettre ouverte du groupe Pour la Grande Défense :  Lettre Ouverte.pdf


Grand Paris : les élus UMP à la manoeuvre pour garder le contrôle du quartier d'affaires de la Défense

Publié sur le site de Christophe Grébert :

Seine-defense-619x450Lors du prochain conseil de l'agglomération de Puteaux-Courbevoie, vendredi 10 octobre 2014, j'interpellerai, avec mes collègues Modem, PS et EELV, le président UMP de l'assemblée Eric Césari sur l'avenir du territoire de la Défense, dont la manne financière attire toutes les convoitises. 

Selon des informations publiées dans la presse, l'UMP manoeuvrerait afin de garder la main sur le quartier d'affaires dans le cadre du récoupage des agglomérations pour la future Métropole du Grand Paris. La Défense, selon le plan de l'UMP, serait rattachée à Argenteuil, ville du Val d'Oise passée à l'UMP lors de la derniere municipale, et donc détachée de Nanterre, l'une des dernières mairies communistes du 9-2.

Voici la question que nous poserons en séance :

Le maire UMP d’Argenteuil Georges Mothron a affirmé lors du dernier conseil municipal de sa ville qu’il souhaitait former au 1er janvier 2015 une nouvelle agglomération avec des communes des Hauts-de-Seine. Il a cité Puteaux et Courbevoie. 1ère nouvelle ! 

“Grandes manoeuvres”, a titré l’Express dans son numéro du 24 septembre :

“Eric Cesari, président de la communauté d’agglomération Seine Défense, devrait annoncer dans les prochaines semaines son extension : elle accueillerait Villeneuve-la-Garenne, Bois-Colombes, Argenteuil et Colombes (nota : toutes des villes UMP). Le président du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, a été à la manoeuvre”.

Considérant les 80 millions d’euros de dettes d’Argenteuil qui deviendraient alors les dettes de cette nouvelle agglomération, considérant aussi que ce découpage séparerait le territoire de la Défense en 2 alors que nos efforts devraient être plutôt de le réunir (avec Nanterre, La Garenne-Colombes, Neuilly, Suresnes, Rueil-Malaison), pouvez-vous, devant notre assemblée, expliquer la logique de votre projet ?

Où est l'intérêt général dans tout cela ????


Île Seguin : L'appel à la "conciliation-concertation-construction"

Extraits lettre ouverte Seguin Canet Trouvez ci dessous et sur son blog, la Lettre ouverte de Sylvain Canet à Jean Nouvel, au Député Maire, aux élus de la majorité et de l'opposition, aux associations.(version courte ici)

 

Nous y voila ; nous avons à nouveau rendez-vous avec la conscience de l'avenir.

L’étape du conseil municipal du 16 juin n’est évidemment pas l’ultime conclusion d’un débat agité. Au lendemain de la révision des règles d’urbanisme pour l’île Seguin, nous entrons dans une deuxième phase non moins cruciale : la concrétisation des concepts et des règlements.

Nous voilà rendu à un nouveau point de concentration des enjeux et des décisions. Tous les avis, de l’approbation à l’opposition sont "en Seine". C’est ici et maintenant que se rencontrent les affirmations de soi et les confrontations d'idées et de projets, mais c’est là aussi que se jouent la reconnaissance de l'autre, la créativité participative face à la perte de sens commun ou à l'incompréhension mutuelle.  

Nous en sommes là où s'affrontent les rigidités ; ou bien là où priment les intelligences pour bâtir un dialogue fragile mais réel.

Il convient d'abord de sortir des simplifications faciles et de deux positions trop réductrices :

LIRE LA SUITE sur le blog de Sylvain Canet en suivant le lien suivant : http://www.sylvaincanet.fr/2011/06/ile-seguin-appel-a-tous-pour-une-conciliation-concertation-construction.html

 


Île Seguin : l'enquête publique démarre

Requins Les questions posées par la révision des règles d'urbanisme concernant l'île Seguin orientent pour longtemps des choix et des options qui influeront sur le quotidien des boulonnais, des alto-séquanais et des futurs visiteurs de l'île.

La consultation qui s'ouvre ce lundi et jusqu'au 18 mars porte d'abord sur les grands principes qui vont régir l'île et le projet en cours d'élaboration. Une révision du PLU dite "simplifiée" n'est pas aussi simple qu'elle n'y paraît.

Le sujet Seguin reste un sujet sensible à Boulogne-Billancourt. Île emblématique s'il en est, elle défraye la chronique régulièrement (Voir dernièrement Le Point) et les batailles politiques depuis longtemps. Elle suscite aussi les convoitises et toutes sortes d'intérêts. La révision simplifiée du PLU est maintenant soumise à enquête publique. Sylvain Canet, démocrate, membre de la Commission Seguin-Rives de Seine depuis 5 ans et Conseiller économique et social de Boulogne-Billancourt, livre sur son blog sa vision de la problématique réglementaire posée : http://www.sylvaincanet.fr/2011/02/plu-ile-seguin-une-revision-simplifiee-pas-si-simple.html (Suivez ce lien)


Le débat public sur les projets de métro du Grand Paris passe par La Défense (Hauts-de-Seine)

Metrograndparis Jusqu’au 31 janvier 2011, les franciliens sont invités à débattre sur le futur réseau de transport qui équipera notre région d'ici 10/15 ans. 2 projets sont en concurrence : Arc Express et le métro du Grand Paris.

- Arc Express est un métro automatique en rocade de 60 km reliant les terminus des lignes de métro en proche couronne. Ce projet est porté par la Région de gauche et le STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France). Son coût serait d'environ 5 milliards d'euros. Mise en service envisagée en 2017.

- Le Réseau de Transport Public du Grand Paris est une double boucle automatique de 155 km reliant les pôles économiques existants ou futurs. Ce second projet est proposé par le gouvernement et la Société du Grand Paris. Coût estimé : 22,7 milliards. Mise en service : vers 2023.

Les différents tracés passent par La Défense, soit sur Puteaux, soit par Nanterre.

Plus de 70 réunions sont organisées dans toute la région. 2 d'entre elles vont se dérouler à La Défense :

- Le jeudi 18 novembre, à la Grande Arche de La Défense : Réunion commune aux 2 projets + le prolognement du RER E à l'Ouest.

- Le lundi 13 décembre, au cinéma UGC des Quatre Temps : Réunion sur le projet Arc Express.

Et vous que pensez-vous de ces projets ?

(photo : projet du métro du grand paris)