Levallois-Perret

1ère mise en examen de l'année pour Patrick Balkany

93HZHwOpLYVcekOpPwqZtHI2IGQ

Patrick Balkany est une nouvelle fois mis en examen dans l'enquête portant sur ses différentes propriétés. La justice le soupçonne d'avoir oublié de déclarer une partie de ses biens.

Le député-maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) est poursuivi pour "déclaration mensongère de patrimoine". Il n'aurait pas déclaré aux impôts ses villas des Antilles et de Marrakech et sous-évalué celle de Giverny.

Il était déjà mis en examen dans ce dossier pour fraude fiscale.

En lire plus sur le site du Parisien.


Balkany, Ceccaldi, Césari et Aeschlimann veulent réunir leurs villes : une interco 100% UMP, 100% gratinée

UMP-LOL-Levallois, Puteaux, Courbevoie, Asnières... Ces 4 villes UMP veulent s'associer dans une même intercommunalité aux élus 100% gratinés...

D'un côté, Joëlle Ceccaldi et Eric Césari, respectivement maire de Puteaux et adjoint de Courbevoie-président de "Seine Défense" : 250 millions d'euros de budget sans rien faire grâce aux tours de la Défense. De l'autre Manuel Aeschlimann et Patrick Balkany, maires d'Asnières et de Levallois-Perret, croulant sous les dettes.

Tous les 4 ont un point commun : ils sont liés à Nicolas Sarkozy. Joëlle Ceccaldi était sa suppléante à l'assemblée. Eric Césari était le directeur de l'UMP jusqu'à son licenciement suite à l'affaire Bygmalion, Manuel Aeschlimann a été conseiller de Nicolas Sarkozy chargé des sondages, et Patrick Balkny est l'ami d'enfance.

Mais au fait quel est l'intérêt pour les populations de créer une intercommunalité entre ces 4 villes ? Quelle question idiote. Ce n'est pas le sujet de ces barons. A noter que les dettes d'Asnières et de Levallois deviendraient aussitôt les dettes de l'interco... donc les nôtres aussi ! Entre amis, on s'arrangera. Il ne s'agirait pas que l'argent de la Défense serve utilement à tous.

LIRE SUR LE PARISIEN : Balkany veut aussi rejoindre Seine-Défense


Ouverture d'une enquête sur de possibles marchés truqués à Puteaux et Levallois (Hauts-de-Seine)

Publié sur MonPuteaux.com :

5001570570_fd41204c75

Le Canard Enchaîné (du 5 juin 2013) révèle qu'une enquête est en instruction judiciaire à Paris sur un système de marchés truqués dans les villes UMP de Levallois-Perret, dirigée par Patrick Balkany, et Puteaux, dirigée par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, dans les Hauts-de-Seine.

Un ancien directeur technique de Levallois a été mis en examen le 17 avril par la juge parisienne Claire Thépaut pour "favoritisme, corruption passive, abus de confiance et prise illégale d'intéret". Selon le Canard, celui-ci aurait validé des "travaux fantômes" au bénéfice d'un sous-traitant de la société de BTP Fayolle. "Apparemment, un système analogue aurait prospéré à la mairie de Puteaux", affirme le Canard. La société Fayolle travaille souvent avec la commune de Puteaux, notamment pour la rénovation des voiries.

J'ai demandé au maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud de me transmettre tous les documents concernant les marchés et travaux passés avec l'entreprise Fayolle. Pour l'instant, je n'ai reçu aucune réponse.
Christophe Grébert

(photo : archives, Flickr)


Le Modem de Levallois-Perret soutient Baptiste et Vincent

Publié sur www.92democrate.com :

205142495_40f95757e7 La section MoDem de Levallois-Perret soutient Baptiste et Vincent et appelle au rassemblement devant le Palais de justice de Nanterre, jeudi 22 janvier à 8h30.

Le lundi 17 novembre 2008, des membres du Mouvement Solidaire pour le Logement, créé il y a deux ans en faveur du logement social à Levallois-Perret, vont à la mairie pour assister au conseil municipal où seront discutées les orientations budgétaires 2009.
Un nombre très important et inhabituel de policiers nationaux et municipaux est présent. Les jeunes se plient à une fouille insistante et s’installent dans les tribunes.
Lorsqu’ils font entendre quelques réactions nettement moins fortes que les cris, applaudissements et huées des partisans du Maire qui rythment habituellement les conseils municipaux, Patrick Balkany déclare que la sérénité des débats est troublée, suspend la séance et ordonne au groupe de policiers d’évacuer les jeunes de la salle.
Dix-sept jeunes sont amenés au commissariat, puis relâchés, à l’exception de deux mineurs qui sont placés en garde à vue pendant deux jours, puis déférés devant le Juge des Enfants du Tribunal de Grande Instance de Nanterre qui les met en examen, l’un pour « résistance avec violence », l’autre pour « résistance et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique ».
La garde à vue a été éprouvante par sa longueur et ses conditions inacceptables pour les deux militants pour le logement, âgés de 17 ans.
Les deux mineurs maintiennent qu’ils ont « résisté » à leur interpellation sans violence. C’est de la propagande lorsque M. Cavalini, élu municipal de la majorité, déclare dans le journal Info-Levallois de décembre 2008 que les deux mineurs ont « frappé violemment » les policiers ; d’autres élus, ainsi que de nombreux témoins, sont en mesure de confirmer que les jeunes gens ont été évacués sans porter le moindre coup.
Maître Noguères, par ailleurs vice-présidente de la Ligue des Droits de l'Homme, a accepté de défendre les deux mineurs. Un comité de soutien est constitué, une pétition qui compte aujourd’hui plus de 5.700 signatures est mise en ligne : http://baptistevincent.org/, tout ceci à l'initiative d'organisations, d'associations et d'élus municipaux de l'opposition.

Contre toute attente, la convocation au Tribunal "pour y être jugés" est très hâtive : ce sera le jeudi 22 janvier.
Le Comité de soutien appelle à un large rassemblement le jeudi 22 janvier à partir de 8h30 devant le Palais de Justice de Nanterre.

(photo : flickr)


Levallois-Perret : Henri Leconte habitait en HLM ! Merci Patrick Balkany !

Lu sur Betapolitique :

Le chef de file socialiste reproche au colistier de Patrick Balkany de bénéficier d’un logement social. L’ancien champion de tennis se justifie et affirme avoir signé, depuis un mois, un bail pour louer un appartement.

Henri Leconte assure sa défense. Cité dans le Parisien de lundi 19 novembre, l’ancien champion de tennis présent sur la liste du maire UMP Patrick Balkany répond aux attaques du PS qui lui reproche de bénéficier d’un logement social. Le Parisien de samedi rapportait que la tête de liste PS de la ville des Hauts-de-Seine, Thierry David, comptait distribuer un tract dimanche affirmant que l’ex-tennisman pouvait "remercier Patrick Balkany pour l’attribution à son épouse et ex-mannequin d’un logement social à Levallois, un duplex de 88m2 dont il profite avec elle".

Mère célibataire inscrite comme demandeur de logement

"Bien avant notre rencontre, mon épouse Florentine, mère célibataire, était inscrite comme demandeur de logement et a obtenu l’attribution d’un logement, comme tous les autres locataires de PLA par la commission compétente", a expliqué l’ancien sportif au quotidien. "Depuis notre récent mariage, j’ai décidé de m’établir définitivement à Levallois", a-t-il précisé. Le Parisien ajoute qu’Henri Leconte affirme aujourd’hui qu’il a signé depuis un mois un nouveau bail avec un propriétaire privé pour louer un appartement dans le centre-ville.


Levallois-Perret encore plus sous surveillance

La direction centrale des Renseignements généraux (DCRG) s'installera lundi prochain à Levallois-Perret
La Direction générale de la police nationale (DGPN) a précisé que la DST et la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la PJ, la rejoindront d'ici la mi-juin.
Ce regroupement pourrait être la 1re étape de la création d'une Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), pendant de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).
Cette DGSI chapeauterait les RG, la DST et la SDAT.
Le 2 mai dernier, Nicolas Sarkozy écrivait, dans une lettre adressée au secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers, qu'il était favorable "à la mise en place d'une direction unifiée du renseignement intérieur en France pour mieux lutter contre le terrorisme". Il n'excluait pas "une adaptation des structures de la police nationale pour mieux répondre à l'évolution de la délinquance".
Dès le 21 mai, la DCRG quittera Paris pour un immeuble de bureaux de Levallois-Perret. La semaine suivante, c'est la Direction de la surveillance du territoire (DST) qui déménagera vers Levallois-Perret suivie, aux alentours du 20 juin, par la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire.

Lu sur le blog de Jean-Laurent Turbet


Un débat sur la RD1 à Clichy et Levallois, jeudi 5 avril

Le Conseil général des Hauts-de-Seine organise une réunion, jeudi 5 avril, à Clichy et Levallois, sur le projet d'aménagement de la route départementale n°1.
Alors que la concertation publique s’achève le 14 avril, ce rendez-vous sera l’occasion de présenter l'aménagement et recueillir l’avis du public sur le projet d’aménagement de la RD1 entre la rue Jules Guesde à Levallois et la rue Médéric à Clichy-la- Garenne et ses échanges avec la voirie locale et la Seine.

Organisation des réunions publiques :
- à 19h à Levallois (Pavillon des Fêtes - Place de Verdun)
- à 20h30 à Clichy (Collège Van Gogh - 19, rue Gustave Eiffel).

Le projet est par ailleurs présenté :
- jusqu’au 14 avril du lundi au samedi de 10h à 18h
Péniche "Planète sur Seine" - 35, quai de Clichy, Clichy-la-Garenne (accès par la RD1, face au SIAAP).
- du 2 au 27 avril du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Services Techniques - 140, rue Marius Aufan, Levallois

Enfin, des registres sont mis à la disposition du public à ces deux adresse pour recueillir les observations. Le public peut également donner son avis sur rd1@cg92.fr.

Le bilan de la concertation préalable sera présenté cet été.

Le programme du projet en 4 actes

Dès 2008, des travaux d’aménagement de mise en sécurité de la tête de Pont d’Asnières seront réalisés avec la création d’un rond-point provisoire comprenant : l’aménagement du quai de Clichy en boulevard urbain à deux voies de circulation par sens avec un terre-plein central, l’élargissement de l’ouvrage ferroviaire par la SNCF, l’aménagement du quai Michelet à Levallois jusqu’à la rue Jules Guesde et celui de la tête de Pont d’Asnières ;

Les objectifs sont nombreux : sécuriser et améliorer le confort des piétons, faciliter les échanges nord-sud, favoriser l’accès aux berges de Seine, supprimer l’actuelle voie sur berges pour restituer l’espace aux piétons, maintenir la continuité d’un itinéraire de circulation douce, partager l’espace, réduire les pollutions sonores et atmosphériques…


Levallois-Perret : Hommage à Louise Michel le 8 mars

Louise Michel (1830-1905) et son compagnon Théophile Ferré sont enterrés à Levallois-Perret. Comme chaque année à l'occasion de la journée de la femme, le groupe Levallois Autrement (PS, Les Verts, PCF) et les élus socialistes et républicains du 92 déposeront une gerbe de fleurs au pied de la statue de cette grande figure de la Commune.

RV à 17h30 au Parc de la planchette à Levallois-Perret.


Semaine de la solidarité internationale dans les Hauts-de-Seine

Pt_haiti06De nombreuses manifestations sont organisées du 11 au 19 novembre pour la semaine de la solidarité internationale à Boulogne (artisanat des enfants de Dakar), à Clichy (conférence, concert, cinéma... sur l'Inde), à Suresnes (exposition, conte, cinéma...sur Haïti), à Nanterre, à Levallois Perret et à La Défense.

Voir le site de la semaine de la solidarité internationale


A Levallois-Perret, Patrick Balkany exprime ses excuses après les propos racistes d'une conseillère municipale

“Les gens parlent-ils français dans le 19e (arrondissement de Paris) ? Pourquoi avoir peur d’utiliser le mot "nègre" ?” Voilà ce que l'assistance médusée d'une cérémonie de mariage à la mairie de Levallois-Perret a entendu sortir de la bouche de la conseillère municipale qui officiait.

Un invité du mariage témoigne sur le blog du PS de Levallois-Perret :

"(..) En quittant la salle, une grande partie des invités ne parlait que de cela, profondément choquée des remarques plus que déplacées de la Mairie de Levallois. J’attendais donc la préposée, qui trouva ma “sensibilité mal placée”, dénonça ensuite le fait que les gens aujourd’hui étaient “des écorchés vifs”. Elle dénonça alors l’utilisation d’expressions comme préposé aux postes en lieu et place de facteur… Et là elle dérapa… Son exemple suivant tenait au fait qu’à l’époque de Joséphine Baker, parler de l’Orchestre Nègre n’était pas un crime, que nègre venait du latin et qu’il ne devrait nullement être condamnable d’utiliser ce mot, même s’il pouvait choquer certains (sic!!!). Elle reconnu même ne pas connaitre le 19ème, et n’avoir pas le temps de s’y rendre (..)".

Dans un mail visiblement rapidement écrit et envoyé à ce témoin, le député-maire UMP de Levallois-Perret, Patrick Balkany, exprime de plates excuses :

" (..) connaissant depuis de nombreuses années l’élue en question ainsi que ses idées et ses prises de positions politiques sur le sujet, je pense que celle-ci s’est malheureusement “égarée” en tentant de personnaliser la cérémonie par des traits d’esprit… que j’estime en l’occurrence particulièrement déplacés, ce que je n’ai pas manqué de faire savoir à l’intéressée. En effet, il est pour moi inconcevable qu’un nouvel incident de ce type survienne à nouveau dans notre Ville. Je souhaite donc vous présenter - ainsi qu’aux deux mariés - toutes mes excuses au nom de l’ensemble de la municipalité, pour cet incident regrettable, ainsi qu’aux deux mariés (..)".

Malaise...