Montrouge

Un débat sur le clientélisme mardi 5 avril 20h à Montrouge

Clientelisme

L’association citoyenne VIVRE A MONTROUGE organise une réunion-débat sur le clientélisme électoral, mardi 5 avril 20h.

Les intervenants :

Laurence Marchand-Taillade, Présidente-Fondatrice de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise et secrétaire national du PRG en charge des libertés individuelles et des droits nouveaux,

- et Christophe Grébert, Conseiller Municipal MoDem de la Ville de Puteaux.

Comment se définit le clientélisme ? Est-il possible qu’un régime politique ne réponde pas au clientélisme électoral ? Quelles sont les formes, et notamment actuelles, que peuvent prendre le clientélisme ?

Lieu : Maison des Associations, 105 avenue Aristide Briant, 92120 Montrouge
Date : Mardi 05 Avril
Horaires : 20.00 / 22.00

Le nombre de places étant limité, merci de faire votre demande d’invitation sur http://goo.gl/forms/ubiKfysNC3 ou en  écrivant en indiquant vos Nom, Prénom et adresse courriel pour la réponse.


Montrouge (Hauts-de-Seine) : Le PS recherche contenu pour projet municipal (MontBouge.info)

Lu sur MontBouge.info :

"La démarche est novatrice. L’enjeu est de taille. Mardi 23 octobre 2007, une cinquantaine de montrougiens avait fait le déplacement pour réfléchir à ce que pourrait être un projet de ville porté par le Parti Socialiste lors des prochaines municipales de mars prochain. Tour d’horizon des propositions et réactions à froid.
Le préau de l’école Queneau se voulait studieux ce soir là. Séverin Prené, secrétaire de la section locale du PS plante le décor : « Il s’agit d’une réunion d’informations et d’échanges. Il n’est pas question de vous proposer un projet ficelé mais de préparer un projet avec les montrougiens ». Tel un oral de préparation, l’équipe du PS de Montrouge présenta les thèmes de réflexion résultant d’un travail en commissions : éducation, solidarité, développement durable, jeunesse, culture et loisirs, emploi ; chaque sujet devanr conduire à décrire un constat et identifier des axes de développement. Avec une constante : en finir avec l’ère Mettonienne".


Montrouge (Hauts-de-Seine) : mais où sont passés les espaces verts ?

A lire sur MontBouge.info :

"39 hectares d’espaces verts à Montrouge dont 8 accessibles au public. Certains très courus, d’autres symboliques où l’on ne fait que passer. 8 hectares avez-vous dit ? A y regarder de plus près le compte n’y est pas. L’occasion de refaire un parcours des squares de Montrouge et de découvrir une curieuse politique de préemption du Maire, avec un espace vert donné aux Montrougiens puis retiré au profit de son usage par un tiers.
« En 10 ans nous sommes passés de 4 à 8 ha d’espaces verts publics » écrit notre Maire, Jean-Loup Metton, en 2004 dans l’éditorial de Montrouge magazine, numéro de novembre-décembre. Il en remet une couche, mais cette fois deux ans et demi après, dans un « droit de réponse » du numéro de juin-août 2007 : « Quant aux espaces verts, ils ont doublé en dix ans, passant de 4 à 8 hectares ». Allez comprendre. Comique de répétition ? Ritournelle insidieuse ? Poudre (verte) aux yeux ? (..)"

LA SUITE SUR LE SITE MONTBOUGE


Montrouge : Rencontrez en vrai l'équipe de Montbouge, le vendredi 16 mars 2007

MontbougeQui est derrière MontBouge ? Comment est réalisé ce journal mensuel ? Quels sujets serait-il intéressant de traiter ? Afin d'échanger avec l'équipe du site, dans une ambiance conviviale et participative (chacun peut amener à boire et à manger), Montbouge nous convie à sa première rencontre de lecteurs, le vendredi 16 mars à partir de 20h.
Réservation indispensable sur montbouge.info


Montrouge : Les parents d'élèves protestent contre la mairie

Les parents d'élèves de la FCPE et de la PEEP de Montrouge protestent contre la manière dont s'est déroulée l'élection désignant le Conseil d'administration de la Caisse des Ecoles. Ils ont diffusé le communiqué suivant :

CAISSE DES ECOLES-SCORE FINAL
MAIRIE 11 - PARENTS 0
Erreur d’arbitrage ou carton rouge ?

"Chers parents,
Jeudi 29 juin avait lieu le renouvellement du Conseil d’Administration de la Caisse des Ecoles, établissement public communal dont l’objectif, selon ses statuts, est de « rendre l’école plus agréable et plus attrayante ».
Nous, parents d’élèves responsables, avions pensé que notre rôle, en plus des conseils d’école se devait d’être étendu à la gestion de cet organisme associant représentation municipale et représentation de parents d’élèves.
Mal nous en a pris… En effet, de la fixation initiale d’un horaire totalement inadapté (16h30, heure de sortie des classes) jusqu’au refus des procurations arrivées en nombre, tout a été fait pour handicaper notre participation.
Cette élection a été un simulacre de démocratie participative et a abouti à l’éviction organisée de tous les parents d’élèves du Conseil d’Administration au profit de sociétaires éloignés de la réalité des écoles d’aujourd’hui.
Sur les 9 parents candidats, aucun n’a été élu, tous les postes ayant été pourvus par des retraités. Autrement dit, la caisse des écoles sera désormais gérée sans qu’aucun administrateur puisse expliquer la réalité de la vie des écoles de Montrouge ni porter la voix et l’avis des parents.
Pourtant, le manque flagrant d’investissements prévisionnels pour les écoles maternelles et primaires conduit à la saturation des établissements scolaires dès la rentrée 2006 et la surpopulation pour la rentrée 2007, et en fin de compte, à la dégradation progressive des conditions d’accueil dans l’enseignement public à Montrouge.
La mairie avait déjà marqué à plusieurs reprises son total mépris pour les parents d’élèves avec lesquels elle refuse toute concertation. Et maintenant, la caisse des écoles est gérée par des personnes n’ayant plus d’enfants depuis longtemps dans les écoles, loin des problèmes quotidiens et ayant une vision très passéiste de l’école , mais certainement très dévoués politiquement à Monsieur le Maire !!
Le 29 Juin, les vrais perdants c’étaient les enfants de Montrouge !
FCPE et PEEP de Montrouge"


Montrouge : Bon anniversaire à MontBouge.net !

MontBouge.Net a 3 ans. Bonne anniversaire à notre confrère des Hauts-de-Seine !

"Et un, et deux, et trois ! On ne vous refait pas le coup de la coupe du monde. Notre monde est local. 18 juin 2003 - 18 juin 2006. MontBouge a trois ans. Trois ans de publication d’articles. Trois ans d’application à vous fournir un regard non institutionnel sur notre territoire. Trois ans de tissage de liens au fil de nos analyses, de nos reportages, de nos interviews. Mais surtout trois ans d’échanges avec nos lecteurs. Car l’important est de laisser des traces. Aussi, nos meilleurs bougies sont vos réactions. Florilège non exhaustif de ce que vous pensez de MontBouge. Rien que pour l’année 2006... sans parti pris ;-)"

Ca bouge à Montrouge !

Le site local MontBouge.net nous signale 2 événements à Montrouge :

- Les "Echappées artistiques"

Particip'Actif (Montrouge) et La Vigie (Malakoff) lancent les Echappées artistiques les dimanche 11 juin et 2 juillet 2006. Un parcours ponctué d'ateliers en galeries d'artistes entre nos deux communes... à vélo ! Une façon conviviale et originale de découvrir la diversité et la richesse artistique de nos villes...

- Réunion sur la participation à la vie locale le 8 juin

La métamorphose accélérée de notre ville intervient alors que Montrouge élabore, depuis 2002, son Plan Local d’urbanisme (PLU), qui se substitue au Plan d’Occupation des Sols ( POS) . Notre quotidien en dépend : patrimoine, qualité de vie, développement économique, environnement, déplacements, culture…
Les actions de la Mairie (exposition, réunions publiques, questionnaire…), séduisantes et communicantes, ne sont pas exemptes de critiques, d’interrogations, de carences.
Pour connaître nos positions sur l’évolution urbanistique de Montrouge, nos propositions d’aménagement, et pour en débattre, Particip’actif vous invite à une réunion le 8 juin 2006 à 20h30 au Bar du Théâtre de Montrouge (1er étage).


Une route moins polluante, à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine

Fin 2005, les services techniques du Conseil général des Hauts-de-Seine ont expérimenté une nouvelle action novatrice à Montrouge : l'utilisation " d'enrobés tièdes ", lors de la réfection de la chaussée Avenue Gambetta (RD 61). L'enrobé, en langage plus courant, est le matériau qui est posé sur les chaussées pour constituer le " lit " de la route.

La technique dite des enrobés tièdes permet ainsi de réduire :
- de 70 % les émissions de fumées lors de la pose, révolutionnant ainsi les conditions de travail des ouvriers à proximité immédiate.
- de 20 à 25 % les émissions de gaz à effet de serre en faisant moins chauffer le produit lors de sa fabrication et donc d'économiser de l'énergie ;

Economique, il se pose avec le même matériel qu'un enrobé classique. Enfin, il est totalement recyclable, satisfaisant aux exigences européennes, et ne présente aucun danger pour la santé et l'environnement.

Aussi, si les tests sont concluants, le Conseil général devrait renouveler cette expérience sur d'autres chantiers de voirie.

(source : conseil général du 92)