Prefecture

Pierre Bousquet de Florian : nouveau préfet des Hauts-de-Seine

V_6_ill_766421_bousquetNous avons un nouveau préfet dans les Hauts-de-Seine : Pierre Bousquet de Florian. Il s'agit de l'ancien patron de la DST. Nicolas Sarkozy lui reprocherait d'avoir enquêté sur ces prétendus comptes occultes et d'avoir conclu à une manipulation sans jamais l'en informer (source : Wikipédia).

Voici sa biographie (source : News Press) :

Né le 12 juin 1954 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Etudes : Lycée de Saumur, Faculté de Paris II-Assas.

Diplômes : Licencié en droit, Diplômé de l´Institut d´études politiques (IEP) de Paris.

Carrière :

Elève à l´Ecole nationale d´administration (Ena) (promotion Henri-François d'Aguesseau, 1980-82),
Administrateur civil au ministère de l´Intérieur et de la Décentralisation (juin-octobre 1982),
détaché comme Sous-préfet,
Directeur de cabinet du commissaire de la République du département de l´Indre (1982-83),
Chef de cabinet du commissaire de la République de la région d´Ile-de-France (1983-85),
Sous-préfet, Commissaire adjoint de la République de l´arrondissement d´Yssingeaux (1985-86),
Chef de cabinet d´Albin Chalandon (garde des sceaux, ministre de la Justice) (1986-88),
Adjoint au directeur de la communication et des relations extérieures du groupe Elf-Aquitaine (1988-90),
Secrétaire général pour les affaires régionales de Basse-Normandie (1991-94),
Sous-préfet de l'arrondissement d'Aix-en-Provence (1994-95),
Conseiller technique à la Présidence de la République (1995-99),
Représentant personnel du Coprince français d'Andorre (1997-99),
Préfet de la Mayenne (1999-2002),
Directeur à la Direction de la surveillance du territoire (DST) (depuis 2002).

Décoration : Chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre national du Mérite.


Le préfet des Hauts-de-Seine ne communique pas sur les voitures incendiées

La radio Europe 1 publie sur son site le nombre de voitures incendiées la nuit de la Saint Sylvestre 2006, département par département. Au moins 683 véhicules ont été brûlés. C'est 72% de plus que le chiffre officiel communiqué le 1er janvier par le ministère de l'Intérieur. Un seul département n'est pas renseigné... il s'agit du 92 : "En Ile-de-France, le seul préfet qui ne veut pas communiquer, c'est celui des Hauts-de-Seine", le département de Nicolas Sarkozy, précise Europe1. Pourtant, selon la radio, il n'y aurait eu que trois voitures incendiées cette nuit-là dans le 92.


Le préfet des Hauts-de-Seine recrute des indics

CitoyenvolontaireLe Préfet des Hauts-de-Seine a présenté, la semaine dernière, aux maires du département, son projet de recruter des "citoyens volontaires et bénévoles" pour oeuvrer aux côtés de la police nationale.

"Il faut savoir que ce n'est pas là l'idée du Préfet (qui, je l'imagine, s'en serait bien passé) mais de son patron, le Ministre de l'Intérieur (vous savez, celui qui est aussi Président du Conseil général)", commente le maire-adjoint socialiste de Nanterre, Philippe Lacroix, sur son blog.
"Mais la "fiche de poste" manque quelque peu de précisions pour identifier, plus clairement, s'il s'agit de vouloir trouver de nouveaux indics dans les quartiers populaires (car, on le sait bien, dans les quartiers chics, il n'y a pas de délinquants), ou, seconde hypothèse, c'est la volonté de recruter des supplétifs à la police, ce que l'on nomme, plus simplement, des miliciens ?"

Le département des Hauts de Seine a été choisi, avec 9 autres départements, pour expérimenter ce "service volontaire citoyen de la police nationale".

Lire la suite "Le préfet des Hauts-de-Seine recrute des indics" »


Des élus socialistes se rendent à la préfecture des Hauts-de-Seine

4 conseillers généraux socialistes des Hauts-de-Seine, Michèle Canet, Martine Gouriet, Guy Janvier et Philippe Sarre, ont rencontré vendredi le secrétaire général de la préfecture, M. Chaix. Matine Gouriet, élue de Châtillon, rapporte cette rencontre sur son blog :

Des points importants liés à la politique de l'état dans le département ont été abordés :

- Le logement : Nous avons insisté pour que le logement et en particulier le logement social soit une priorité dans le département où 16 villes sur 36 n'atteignent pas le seuil minimum de 20 % de de logements sociauxet où de fortes inégalités dans l'accès au logement subsistent. Par ailleurs, le plan en faveur des personnes défavorisées (PAPLD) sous copilotage du préfet doit être revitalisé car ses objectifs sont loin d'être atteints. D'autre part, un objectif fort de recensement et d'éradication des logements insalubres doit être poursuivi. Le secrétaire général de la préfecture nous a par ailleurs assuré que dans toutes les opérations ANRU signées, l' objectif est d'un logement social construit pour un logement détruit .

- Les 'sans papiers' : Le secrétaire général déplore avec nous l'engorgement des services de la préfecture traitant des 'sans papiers' et nous a fait part de nouvelles mesures pour humaniser l'accueil dans ces services, mesures qui devraient être effectives à l'automne : recrutement de personnel supplémentaire, réfection des locaux, achat d'un nouvel équipement téléphonique pour désengorger les appels, possibilité de prendre des rendez vous par internet.

- La politique de transports : Nous nous inquiétons du désengagement de l'état dans le domaine des transports et demandons à ce que les engagement pris dans le cadre du contrat de plan état -région soient respectés. Une réponse précise devrait notamment m'être apportée sur le point précis du tramway Châtillon- Viroflay.

- la domiciliation des 'sans domicile fixes' : Il serait important qu'un schéma décentralisé de domiciliation des sans domicile fixe soit adopté pour le département. En effet, il y a actuellement une forte concentration à Colombes avec 900 'sans domicile fixe' domiciliés au même endroit, avec tous les problèmes que cela peut engendrer.


Les passeports biométriques arrivent dans les Hauts-de-Seine

Les premiers exemplaires des passeports biométriques seront délivrés d'ici fin avril. Depuis le 3 avril, les habitants de Paris et des Hauts-de-Seine, qui jouent le rôle de sites pilotes, peuvent déposer une demande de passeport électronique.

Ce titre, "hautement sécurisé", comprend la photographie numérisée de son détenteur et un microprocesseur caché dans la couverture du passeport qui comportera ses données personnelles (nom, prénom, domicile...). La remise du passeport s'accompagne d'une copie sur papier des données nominatives enregistrées dans le composant électronique. Avec l'instauration de ce passeport électronique, le montant du timbre fiscal reste inchangé (60 euros pour les majeurs, 30 euros pour les mineurs).

Source : VNUnet.fr

Les dossiers de demande de passeport devront comprendre :
- Une copie intégrale de l’acte de naissance ( et non plus un extrait d’acte de naissance) ;
- La preuve de la nationalité française ;
- 2 photos d’identité répondant aux normes internationales en vigueur ;

Les enfants mineurs devront détenir un passeport personnel. (Ils ne pourront plus figurer sur le même passeport que leurs parents).

Les anciens modèles de passeport en cours de validité demeurent valables jusqu’à leur péremption tout comme les inscriptions d’enfants qui y figurent. Il n’est donc pas nécessaire de demander leur renouvellement par anticipation.

Le dépôt du dossier de demande de passeport s’effectue à la mairie de votre domicile.

Source : préfecture de Nanterre


Biographie de Michel Bart, nouveau Préfet des Hauts-de-Seine

BART (Michel, Christian, Yves), Préfet.
Né le 16 juillet 1948 à Issoudun (Indre).

Etudes
Etudes : Ecole Saint-Cyr à Issoudun, Lycée Henri-IV et Faculté de droit de Paris.
Dipl. : Licencié en droit, Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris.

Carrière
Carr. : Elève à l'Ecole nationale d'administration (Ena) (promotion Léon Blum, 1973-75), Administrateur civil au ministère de l'Intérieur (depuis 1975), Chef du bureau de l'organisation communale à la direction générale des collectivités locales (depuis 1976), Administrateur en mobilité au Conseil d'Etat (1979-81), Chargé de conférences de préparation à l'entrée à l'Ecole nationale d´administration (1975-80), Chargé de mission auprès du directeur général (1981-83), Adjoint au sous-directeur (1983-84), Sous-directeur des compétences et des institutions locales (1984-88) à la direction générale des collectivités locales, Directeur des personnels, de la formation et de l'action sociale au ministère de l´Intérieur (1988-93), Préfet, Secrétaire général pour l'administration de la police de Paris (1993-96), Préfet, Directeur du cabinet du préfet de police de Paris (1996-99), Directeur des services actifs de la Police nationale, chargé de la direction centrale de la sécurité publique (1999), Préfet hors cadre (1999), Directeur adjoint du cabinet (1999-2002) de Jean-Pierre Chevènement puis (2000) de Daniel Vaillant (ministres de l'Intérieur), Préfet de l'Isère (2003-06), Préfet des Hauts-de-Seine (depuis 2006); Maître de conférences à l´Institut d'études politiques de Paris (1980-88).
Décor . : Chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre national du Mérite.

Loisirs
Sports : marche, bicyclette.

(source : ministère de l'intérieur)


Un nouveau préfet dans les Hauts-de-Seine : Michel Bart

MichelbartMichel Delpuech, préfet des Hauts-de-Seine, a été nommé préfet de Corse et de la Corse-du-sud mercredi en Conseil des ministres, en remplacement de Pierre-René Lemas sur la proposition du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. Michel Bart, jusqu'ici préfet de l'Isère, succède à Michel Delpuech dans le département présidé par... Nicolas Sarkozy.

(photo : Michel Bart)


Scénario catastrophe : la crue du siècle inonde les Hauts-de-Seine

Inondations1910_12_republiqueC'est un document de 85 pages... résultat de 3 ans de travail entre tous les services de l'Etat : la préfecture des Hauts-de-Seine vient de publier le "plan de secours spécialisé sur les inondations", "PSSI" pour les intimes. Ce document envisage un scénario catastrophe : une montée de la Seine, telle qu'elle s'est produite en 1910. Ce plan "a vocation à coordonner, dans le département, les actions de l'ensemble des intervenants durant la crise et les conditions de retour à la normale dés la décrue annoncée", explique la préfecture.

Dans les Hauts-de-Seine, le risque d’inondation est particulièrement important puisqu’une crue de type 1910 toucherait :
- 20 % de la superficie du département,
- près de 300.000 personnes, dans 18 communes,
- 16.000 établissements,
- 2.500 commerces.

L’évaluation des dommages en cas de crue 1910 est estimée en Ile-de-France de 8 à 10 milliards d’euros dont 4 à 5 milliards d’euros pour le 92. Et les aménagements réalisés depuis la catastrophe de 1910 n'y pourront pas grand chose : les 4 grands barrages réservoirs du Bassin de la Seine ne pourront qu’écréter une crue historique. En effet, leur capacité est évaluée à 800 millions de m3 d'eau, alors que le volume d'eau d'une crue de type 1910 est estimé à 7 milliards de m3 !

Lire la suite "Scénario catastrophe : la crue du siècle inonde les Hauts-de-Seine" »


Plan d'urgence hivernale : 641 places d'hébergement disponibles dans les Hauts-de-Seine

Meteo_1Les températures étaient à nouveau négatives cette nuit dans les Hauts-de-Seine. Si vous repérez un SDF en situation de détresse, n'hésitez pas à appeler le 115, le numéro d'urgence du Samu Social.

Depuis le 1er novembre, la préfecture du 92 a déployé son dispositif d'urgence sociale, mis en oeuvre chaque année pendant la période hivernale sur l'ensemble de la région Ile-de-France. Ce dispositif vise à prendre en charge les personnes sans domicile fixe et les personnes les plus vulnérables en période de froid extrême.

Le plan d'urgence comporte trois niveaux d’action

Au niveau 1, 641 places d'hébergement sont mobilisées dans les Hauts-de-Seine. Ce chiffre peut être porté à 728 places, au niveau 3 de "froid extrême". Le Préfet des Hauts-de-Seine déclenchera les alertes, en fonction des prévisions météorologiques :

Lire la suite "Plan d'urgence hivernale : 641 places d'hébergement disponibles dans les Hauts-de-Seine" »