Droit Internet

Thomas Cook : quels droits pour les voyageurs après la faillite ?

L’effondrement du plus vieux et célèbre voyagiste Thomas Cook a fait une vague de panique dans le monde et a semé un grand doute à ses centaines de milliers de clients. En effet, la date du 22 septembre 2019 a marqué l’histoire du secteur touristique, Thomas Cook a annoncé sa faillite. Faute de fonds à sa survie malgré plusieurs tentatives de négociations avec les différentes parties intéressées et de recherche de nouvelles possibilités de financement, le conseil d’administration a finalement décidé d’entrer la société en redressement judiciaire, avec effet immédiat. L’industrie touristique en est gravement affectée, car nombre de personnes et d’infrastructures touristiques sont directement impactées. En chiffre, les conséquences, malheureusement néfastes de cette situation touchent 16 pays, des dizaines de milliers d’emplois directs et plus de 600 000 clients voyageurs en vacance dispersés dans les quatre coins du monde.

Pourquoi thomas cook a fait faillite ?

De nombreuses raisons expliquent la faillite de cette grande société. Premièrement, le Brexit est pointé du doigt par les experts. En effet, la sortie du royaume uni de l’Union européenne a créé un sentiment d’instabilité dans le monde des affaires. Cela a sans doute conduit à des pertes plus ou moins significatives pour l’entreprise. Deuxièmement, les vacanciers choisissent de plus en plus les Airbnb. Il y a donc un changement significatif des consommateurs qui a plombé les ailes de Thomas cook. Il est aussi à noter que l’activité touristique est en berne depuis quelque temps (mauvaises performances).

De plus, il ne faut pas aussi oublier que la société était en difficulté depuis 2007. L’entreprise accumulait énormément de dettes. À l’époque le voyagiste MyTravel était prêt à l’acheter aux prix forts. Mais les actionnaires avaient refusé l’offre pensant encore pouvoir s’en sortir. Il s’agit vraisemblablement d’un échec managérial. Quoi qu’il en soit, Frank Meysman qui est le directeur devra expliquer la situation. Au vu de ces problèmes, il est normal de penser que la société a droit faillite.

Quels sont les droits pour les voyageurs de la compagnie Thomas Cook ?

 S’il s’agit d’un voyage à forfait comprenant vol et hébergement, en cas de faillite du voyagiste, l’ordonnance européenne applicable depuis juillet 2018 précise les droits aux voyageurs :

  • Fonds de garantie : L’existence de ce fond permet de financer la prise en charge des clients voyageurs
  • Recouvrement : c’est une solution alternative qui permettra au client de se faire rembourser des frais engagés notamment en cas de retour décalé.

Ainsi, le client a le droit à terminer son séjour et jouir pleinement ses vacances.

S’il s’agit d’un vol seul c’est-à-dire que l’hébergement n’est pas compris, le fonds de garantie suscité ne couvre pas les frais. Le ticket de retour est à la seule charge du voyageur.

Quoi qu’il en soit, des initiatives ont été prises par exemple, par le gouvernement britannique pour rapatrier les voyageurs britanniques. Les informations relatives à ce rapatriement sont disponibles dans le site Thomas Cook britannique. Pour les autres pays, le client peut toujours demander ou chercher des informations supplémentaires sur un éventuel rapatriement initié par l’autorité de son pays auprès de leur agence Thomas Cook.

Qui va participer au rapatriement des voyageurs de Thomas Cook ?

Beaucoup de personnes ont été choquées par cette annonce de la faillite thomas cook. Elles posent des questions sur l’indemnisation ou encore les dédommagements. Il s’agit d’un problème assez important ainsi la société devra payer les voyageurs qui ont déjà réservé. La société devra donc trouver la somme nécessaire pour faire face à la grogne de sa clientèle. Selon les dernières nouvelles, le gouvernement de Sa Majesté a décidé d’aider l’entreprise à rapatrier les voyageurs.

Si vous en faites partie, n’hésitez surtout pas à demander des explications auprès de votre agence de voyages. N’hésitez pas non plus à demander l’assistance d’un spécialiste notamment d’un avocat. Ce dernier pourra alors demander un dédommagement en bonne et due forme devant les institutions compétentes. Pour avoir une idée des règles applicables pour les voyagistes voici quelques situations à connaître.

Si le client a juste payé et réservé son prochain voyage ou prochaine vacance

S’il s’agit d’un voyage à forfait comprenant vol et hébergement, les voyageurs peuvent demander le remboursement du voyage annulé sinon une autre offre lui est proposée en remplacement du voyage initialement prévu. Dans ce dernier cas, la date et le délai demeurent inconnus et restent encore à déterminer.

Quelques astuces pour se faire rembourser

S’il s’agit d’un vol seul, tout est souvent perdu. Toutefois, tenter sa chance à l’une des étapes suivantes aussi minime soit-elle est toujours faisable.

  • Faire opposition au paiement si l’opération est récente : si le temps est en faveur du client, contacter immédiatement sa banque pour essayer d’annuler le règlement, cette démarche a une probabilité de réussite, car le code monétaire le permet en cas de faillite d’une société.
  • Vérifier la possibilité d’une rétro facturation via carte bancaire. Le système de carte bancaire dispose d’une procédure spécifique permettant la rétro facturation lorsque le bénéficiaire est en redressement judiciaire. Il y lieu également de demander si l’assurance de carte bancaire peut couvrir certains frais et de connaître le plafond qu’on peut dépenser.
  • Joindre son assureur : en général, la situation est intégralement prise en charge par l’assureur.