Droit Immobilier Qu'est-ce que la commission d'un agent immobilier ?

Qu'est-ce que la commission d'un agent immobilier ?

Qu'est-ce que la commission d'un agent immobilier ?

Lorsque vous réalisez l'achat ou la vente d'un bien en passant par une agence immobilière, certains frais sont engagés. Parmi eux, il y a la commission de l'agent immobilier. Il s'agit d'un montant prélevé sur le prix de la transaction et qui servira de rémunération au professionnel. Selon le tarif obtenu et les arrangements que vous avez pris avec l'agence ou le travailleur indépendant, le taux de la commission peut être plus ou moins élevé. Ainsi, les agents immobiliers font de leur mieux pour obtenir les meilleurs prix afin de gagner plus pour chaque transaction réalisée. Pour faire de bonnes affaires, renseignez-vous en amont sur la commission, les moyens pour la calculer et le pourcentage revenant au professionnel. Si vous passez par une agence, sachez que le prix de vente de votre bien sera également affecté par des frais à connaître absolument.

Comment se calcule la commission d'un agent immobilier ?

La commission d'un agent immobilier est déterminée selon plusieurs facteurs. Le taux est fixé lors de l'établissement du mandat de vente. Selon l'accord passé entre l'agent, l'agence et le client, la rémunération obtenue s'élève de 3 à 10 % du prix de vente final. Selon les statistiques de ces dernières années, un agent immobilier touche une commission de 5 % en moyenne pour ses prestations.

Les honoraires de l'agence immobilière ou du mandataire varient également en fonction du statut du professionnel.

  • Un agent immobilier indépendant se charge de toutes les démarches pour la vente ou l'achat. Ainsi, la totalité de la commission est catégorisée comme son salaire.
  • Un expert salarié au sein d'une agence reçoit une rémunération appelée "frais d'agence". Il s'agit d'une somme respectant le taux décidé par les parties. L'argent obtenu sera ensuite partagé entre l'employeur et l'agent en fonction des accords passés en interne.
  • Un professionnel indépendant collaborant avec un réseau d'agences immobilières profite de nombreux avantages. Il reçoit une assistance pour la communication, le marketing ou les échanges commerciaux. En contrepartie, comme dans les agences traditionnelles, l'agent immobilier reçoit en salaire un pourcentage du prix du bien.

Si le taux moyen de la rémunération est en général de 5 %, sachez que ce taux est variable. Il dépend principalement du marché immobilier dans la zone d'activité du professionnel.

La commission est calculée sur la base du prix de vente final

La commission d'une agence immobilière ou la rémunération d'un expert salarié ou indépendant dépend du prix de vente final. Prenons le cas de la vente d'un bien à 300 000 euros et dont le taux de la commission est de 5 %. Cette transaction rapporte alors 15 000 euros.

Un mandataire indépendant touchera la totalité de cette somme puisqu'il a pris en charge toutes les procédures nécessaires à la vente. Dans le cas des agences et de leurs salariés, cet argent sera encore divisé. Si la structure promet 30 % de la vente finale au travailleur, pour 15 000 euros, ce dernier touchera 4 500 euros. Le reste reviendra à l'employeur en tant que frais d'agence.

Comment se calcule la commission d'un agent immobilier ?

Comment fixer un taux de commission ?

Le taux de commission n'a pas de barème fixe comme indiqué par la loi Hoguet. Il est défini par le mandataire indépendant ou par l'agence elle-même. Toutefois, il doit être clairement indiqué dans le mandat de vente. La valeur de la rémunération tourne donc autour de 5 % en général. Selon la situation du marché immobilier, il peut se situer entre 3 et 10 %.

Dans le cas où l'acheteur passe par une structure spécialisée, la commission reçue par l'agent salarié est incluse dans les frais d'agence immobilière. Le taux appliqué est le même que ceux cités précédemment. La part perçue sur la vente est ensuite partagée entre l'enseigne et le professionnel ayant réalisé la transaction en fonction d'un accord en interne.

Généralement, les agences prélèvent une grande part de la commission à cause des frais engagés. L'évaluation du logement, la rédaction et la publication des annonces ou encore les négociations et la conclusion du contrat de vente coûtent cher. Ainsi, les structures prennent une part importante du prix de vente. Le reste est donné à l'agent immobilier en plus de son salaire de base.

Quels sont les critères qui déterminent le montant de la commission d'un agent immobilier ?

Le montant de la commission de l'agent immobilier dépend de nombreux éléments. L'état du marché influe sur sa rétribution. Si le secteur est dans une courbe ascendante, il peut gagner de l'argent. Dans le cas contraire, il ne touche presque rien. La valeur du bien est un autre élément important. Un logement bien placé, d'une grande superficie et entièrement rénové se vend plus cher qu'autre bien ayant les mêmes caractéristiques mais qui n'a pas été réparé. L'application des frais d'agence inclus (FAI) est aussi à prendre en compte. En les incluant dans le prix de vente, le propriétaire reverse ses frais à l'agence et touche une somme fixe intéressante pour la transaction. Enfin, l'agent immobilier doit miser sur la négociation. En sachant mettre en avant un bien, il augmente significativement sa valeur. De ce fait, plus un acheteur paie un prix au-dessus de celui qui a été fixé, plus le professionnel touche une rétribution importante.

Le montant de la commission est déterminé par plusieurs facteurs, dont la valeur du bien immobilier et le taux de commission convenu

La valeur d'un bien immobilier dépend de sa localisation, son état et la situation actuelle du marché. Un agent souhaitant toucher une belle somme pour la vente se doit de tenir compte de ces critères. Il est également important qu'il sache vanter les avantages du bien pour le vendre plus cher. Enfin, il doit avoir d'excellent talent de négociateur afin de convaincre le propriétaire de lui accorder une rétribution dont le taux est supérieur aux 5 % habituels.

Quels sont les critères qui déterminent le montant de la commission d'un agent immobilier ?

Comment négocier la commission d'un agent immobilier ?

Négocier la commission est essentiel pour l'agence immobilière ou pour un travailleur indépendant. Un arrangement avec le propriétaire permet aux professionnels de toucher une somme plus importante lors de la vente. Il est donc important d'établir des objectifs profitables à chaque partie avant la signature d'un contrat.

Pour obtenir une bonne commission, les agences immobilières évaluent le bien à vendre. Leurs salariés doivent ensuite convaincre les propriétaires de faire réaliser certains travaux afin d'apporter une plus-value au logement. Ainsi, sa valeur augmente en même temps que l'argent qui reviendra à chaque partie. Il est également préférable que l'enseigne propose des tarifs attractifs. Cette solution évite que la clientèle se tourne vers des voies alternatives plus intéressantes pour réaliser la vente. Enfin, il est conseillé d'éviter d'accepter un mandat exclusif. Si cette méthode permet au mandataire d'obtenir une commission d'agent immobilier, elle offre également aux propriétaires un moyen pour demander une réduction des frais d'agence.

La négociation de la commission peut se faire en discutant directement avec l'agent immobilier

Il est possible de négocier le taux de la commission avec l'agent immobilier salarié. Selon les caractéristiques du bien, il détermine un montant profitable pour chaque partie tout en essayant d'atteindre la barre moyenne des 5 %. Il fera tout pour décrocher un accord profitable, car plus le bien est vendu plus cher, plus il gagne de l'argent même si le taux de la rétribution est plus bas que prévu.

La commission d'un agent immobilier est une rémunération obtenue suite à la vente d'un bien. Il s'agit d'une somme représentant un pourcentage défini du prix d'acquisition final. Cette dernière est plus ou moins élevée selon le taux fixé entre le professionnel et le propriétaire du bien. Cette rétribution est un bonus en plus du salaire de l'expert. Ainsi, les agents sont plus motivés pour réaliser de nombreuses ventes. Et pour gagner plus, ces derniers n'hésitent pas à négocier avec le propriétaire. En lui présentant des arguments et des avantages utiles pour lui, les professionnels peuvent le convaincre de leur accorder une plus grosse commission qui augmentera la somme qu'ils gagneront une fois la vente conclue.

Pour une meilleure connaissance du droit :